Honeywell AGT1500

Des Marines réinstallent un AGT1500 dans un M1A1 Abrams à Camp Coyote, au Koweït, en février 2003.

Le Honeywell AGT1500 (anciennement Lycoming AGT1500) est un turbomoteur américain, conçu pour propulser des chars de combat. Depuis sa mise en service, il a accumulé plus de 39 millions de Miles d'utilisation[1].

HistoriqueModifier

Initialement conçu par la Lycoming Turbine Engine Division dirigée par l'ingénieur autrichien A. Franz, dans l'Usine Avco de Stratford, ce moteur équipe les chars de combat de la série Abrams. En 1995, la production fut déplacée dans le dépôt de l'US Army (en) d'Anniston, en Alabama, après la fermeture de l'usine de Stratford[2].

Au début des années 1970, l'AGT1500 fut développé en PLT27, un turbomoteur léger pour hélicoptères. Ce moteur perdit face au General Electric T700 (GE12) dans trois compétitions séparées pour motoriser les UH-60, AH-64 et SH-60[3].

CaractéristiquesModifier

L'AGT1500 mesure 1 689 mm de long pour une hauteur de 808 mm. Il développe une puissance maximale de 1 500 ch (1 120 kW) et un couple de 3 754 N.m à 3 000 tr/min[1]. Il peut utiliser une large variété de carburants, parmi lesquels le carburant aviation, l'essence, le Diesel et le Diesel marine[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « AGT 1500 Battle Tank Turboshaft Engine », Honeywell (consulté le 9 mai 2017).
  2. (en) John Pike, « Stratford Army Engine Plant (SAEP) », Global Security.org, (consulté le 9 mai 2017).
  3. (en) Leyes 1999, p. 218.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier