Homoptera

ordre d'insectes (considéré comme obsolète)

Le sous-ordre des Homoptères (Homoptera) est un taxon d'insectes appartenant à l'ordre des hémiptères et désormais considéré comme un taxon paraphylétique.

DescriptionModifier

Appartenant au sous-ordre des hémiptères, les homoptères possèdent un appareil buccal de type piqueur-suceur. Ils sont tous phytophages, se nourrissant de sève, principalement de phloème et de xylème[1]. Leur développement est de type paurométabole.

Les homoptères se caractérisent par la position du labium, inséré proche du prosternum, et par les ailes antérieures entièrement membraneuses. Par opposition aux hétéroptères dont les ailes antérieures sont partiellement cornées, les hémiélytres[1].

ClassificationModifier

Les homoptères sont décrits pour la première fois par l'entomologiste français Pierre-André Latreille en 1810. Il divise alors les hémiptères en deux groupes, les hétéroptères et les homoptères[2].

Cette division est conservé par la plupart des entomologistes pendant plus de 150 ans. Mais en 1966, après une étude de certains caractères morphologiques, Goodchild apporte les premiers indices d'une possible paraphylie des homoptères. Cobben corroborent ces travaux en 1978 par une autre étude morphologique de l'appareil buccal. Puis une première étude de phylogénie moléculaire sur l'ARN ribosomique 18S, faite par Wheeler en 1993, confirme les soupcons de Goodchild et Cobben. Cependant, Wheeler ayant centré son étude sur les hétéroptères, il faut attendre 1995, pour que deux nouvelles études de phylogénie moléculaire, cette fois-ci dirigé sur le groupe des homoptères, confirment que ce taxon n'est pas monophylétique[2],[3].

Le groupe des homoptères est alors divisé en 3 sous-ordres, les Sternorrhyncha, les Coleorrhyncha et les Auchenorrhyncha. La monophylie des Auchenorrhyncha reste largement débattue.

Bien que le groupe des homoptères est désormais considéré comme obsolète, de nombreux ouvrages de vulgarisation continue d'employer ce terme[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Gullan, P.J., « Why the taxon Homoptera does not exist », Entomologica, vol. 33,‎ , p. 101-104 (DOI 10.15162/0425-1016/816, lire en ligne).
  2. a et b (en) Bourgoin, T. et Campbell, B.C., « Inferring a phylogeny for Hemiptera: falling into the 'autapomorphic trap' », Denisia, vol. 4, no 176,‎ , p. 67-82 (lire en ligne).
  3. a et b (en) Forero, D., « The systematics of the Hemiptera », Revista Colombiana de Entomología, vol. 34, no 1,‎ , p. 1-21 (lire en ligne).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Campbell, B.C., Steffen-Campbell, J.D., Sorensen, J.T. et Gill, R.J., « Paraphyly of Homoptera and Auchenorrhyncha inferred from 18S rDNA nucleotide sequences », Systematic Entomology, vol. 20, no 3,‎ , p. 175-194 (DOI 10.1111/j.1365-3113.1995.tb00090.x).
  • (en) Cobben, R.H., Evolutionary Trends in Heteroptera. Part 2. Mouthpart-structures and feeding strategies : Part 2. Mouthpart-structures and feeding strategies, Meded. Landbouwhogeschool Wageningen 78-5, 407 p.
  • (en) Goodchild, A.J.P., « Evolution of the alimentary canal in the Hemiptera », Biological reviews, vol. 41, no 1,‎ , p. 97-139 (DOI 10.1111/j.1469-185X.1966.tb01540.x).
  • (en) von Dohlen, C.D. et Moran, N.A., « Molecular phylogeny of the Homoptera: a paraphyletic taxon », Journal of Molecular Evolution, vol. 41, no 2,‎ , p. 211-223 (DOI 10.1007/BF00170675).

Références taxonomiquesModifier