Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Holger Pedersen (astronome).
Holger Pedersen
Holger Pedersen 1867-1953.png
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
HellerupVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Heinrich Zimmer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Holger Pedersen, né le 7 avril 1867 dans le hameau de Gelballe (commune de Kolding situé dans le sud-ouest du Jutland au Danemark) et mort le 25 octobre 1953 à Hellerup près de Copenhague, est un linguiste danois, spécialiste en celtologie, en arménien classique et en albanais. Il publia ses nombreux travaux en allemand et en français qui étaient les deux langues les plus diffusées dans le domaine de la recherche linguistique.

Sommaire

BiographieModifier

Holger Pedersen a fait ses études d'abord à l'université de Copenhague, puis à l'université de Leipzig.

En 1893, il étudia à l'université de Berlin, les langues celtiques, le sanskrit et l'arménien classique. La même année, il voyagea jusqu'à Corfou pour étudier la langue albanaise. Il publia un ouvrage intitulé Albanesische Texte mit Glossar.

Il participa également aux travaux sur la théorie des laryngales. Il proposa le premier de regrouper l’indo-européen avec d’autres familles et inventa le terme de « nostratique » pour désigner les langues nostratiques.

En 1895, il a passé plusieurs mois dans les Îles d'Aran en Irlande pour étudier la forme conservatrice du gaélique parlé. L'année suivante, en 1896, il séjourna en Bretagne où il rencontra Joseph Loth ainsi que le linguiste Antoine Meillet. Revenu au Danemark, il présenta sa thèse sur la celtologie, pour son doctorat à l'université de Copenhague.

En 1900, il est devenu maître de conférences en grammaire comparée.

En 1902, on lui proposa un poste de professorat à l'université de Bâle, qu'il a décliné, mais cela lui permit en même temps de persuader l'université de Copenhague d'établir un professorat spécialisé pour lui.

Il devint professeur de russe à l'université de Copenhague et publia une grammaire russe en 1916. Il étudia également les rapports entre les langues balto-slaves, notamment le russe,le tchèque et le lituanien. Il établit une étude comparée des langues balto-slaves, qui fut appelée Loi de Pedersen.

En 1924 et 1925, il donna plusieurs conférences au Collège de France à Paris. Il édita alors un livre sur Le Groupement des langues indo-européennes.

Il s'intéressa également aux langues d'Asie Mineure. Il travailla ainsi sur le langage hittite et son lien avec les langues indo-européennes. En 1945, il publia Lykisch und Hittitisch. On fit appel à lui pour étudier le texte hittite Aphasie de Mursili II sur lequel il publia avec son confrère Albrecht Götze, Mursilis Sprachlähmung.

Holger Pedersen était recteur de l'Université de Copenhague, président de l'Académie des sciences de 1934 à 1938. Il était Chevalier de l'Ordre du Dannebrog en 1919 et Grand-Croix de l'Ordre du Dannebrog en 1950.

PublicationsModifier

  • « Türkische Lautgesetze », dans Zeitschrift der Deutschen Morgenländischen Gesellschaft 57 (1093), p. 535-5614.
  • (fr) Holger Pedersen, Le groupement des dialectes indo-européens, vol. 11, no 3, A. F. Høst & Søon, 1925, 57 p.
  • (de) Holger Pedersen, « Armenier », Reallexikon der Vorgeschichte, éditions de Gruyter, Berlin, 1924
  • (de) Albrecht Götze & Holger Pedersen, Mursilis Sprachlähmung, Copenhague, Levin & Munksgaard, 1934

Liste de publicationsModifier

HommagesModifier

  • Rask-Ørsted fondet, Mélanges linguistiques offerts à M. Holger Pedersen à l'occasion de son soixante-dixième anniversaire , Aarhus universitet, Universitetsforlaget i Aarhus Levin & Munksgaard, 1937, 549 p.Recension
  • Éloge funèbre de Holger Pedersen

Liens externesModifier