Holger Meins

acteur allemand
Tombe d'Holger Meins

Holger Klaus Meins (né le à Hambourg, mort le à Wittlich) est membre de la première génération de la Fraction armée rouge (RAF). Il meurt des suites d'une grève de la faim durant son incarcération dans la prison de Wittlich en Rhénanie-Palatinat.

BiographieModifier

Soupçonné d’avoir participé aux attentats contre des installations militaires américaines (l'«Offensive de Mai»), il est arrêté le avec Andreas Baader et Jan-Carl Raspe après un échange de tirs à Francfort-sur-le-Main. Il mène plusieurs grèves de la faim pour protester contre les conditions d’incarcération. Malgré l'alimentation forcé, il décède au 58e jour de sa troisième grève de la faim le ; il pèse alors 39 kilos pour 1,89 mètre. Sa mort a été la raison directe pour la visite que faisait Sartre au pénitentiaire de Stuttgart-Stammheim. Plus de 5 000 personnes assistent à ses obsèques. Parmi eux, Rudi Dutschke lève le poing devant la tombe, sous les objectifs des caméras, et déclare « Holger, le combat continue ! »

Günter von Drenkmann, président de la chambre de justice de Berlin-ouest, est abattu en représailles le .

Un an plus tard, le Kommando Holger Meins a pris l'ambassade d'Allemagne de l'Ouest à Stockholm en otage.

CitationModifier

  • Mais le guérillero se matérialise dans le combat - dans l'action révolutionnaire sans fin. Combattre jusqu'à la mort et bien sûr : collectivement. (Combattre jusqu'au bout même ici (1974))

Liens externesModifier