Ouvrir le menu principal

Cet article présente l'histoire de la Nièvre.

Sommaire

PréhistoireModifier

Peu de renseignement concernent cette période dans la Nièvre. On trouve néanmoins les traces archéologiques d'occupation à Breugnon près de Clamecy ainsi que des pointes de flèches magdaléniennes à Sauvigny-les-Bois.

AntiquitéModifier

Moyen ÂgeModifier

Au VIe siècle, l'évêché de Nevers est créé puis le comté de Nevers au IXe siècle. Il est la propriété successive des grandes familles Courtenay, Chatillon, Flandre et Bourgogne.

Époque moderneModifier

En 1505, Le comté appartient à la famille de Clèves qu'elle érige en duché en 1538 avant de le vendre aux Gonzagues en 1565.

En 1659, Charles de Gonzague vend le territoire de la Nièvre au cardinal Mazarin qui le céda à son neveu. Les Mancini gardèrent le Nivernais jusqu'à la Révolution française.

Révolution et EmpireModifier

De 1791 à 1793, les 9 districts (Nevers, Saint Pierre le Moutier, Decize, Moulins, Château Chinon, Corbigny, Clamecy, Cosne et La Charité) du département de la Nièvre fournirent 3 bataillons de volontaires nationaux.

XXe siècleModifier

Le 19 juin 1940, les troupes allemandes découvrent à la Charité-sur-Loire un train abandonné transportant les archives secrètes du Grand Quartier général français comprenant, entre autres, la convention militaire française, secrète, avec la Suisse.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier