Hilduin (Saint-Bertin)

Hilduin le Jeune (Hildvinus junior, mort à l'abbaye Saint-Bertin le ), religieux lorrain, cousin de l'évêque de Cologne Gunther[1], fut candidat au siège épiscopal de Cambrai de 862 à 866, mais se trouva écarté par l'archevêque métropolitain. Il rejoignit la cour de Charles le Chauve, et obtint le la charge d'abbé de Saint-Bertin. Ordonné prêtre par Francon de Liège[2] en 869, puis présenté sans succès par le roi de Francie occidentale comme candidat au siège de Cologne en , il est finalement nommé bibliothécaire royal.

Hilduin (Saint-Bertin)
Biographie
Décès
Activité
Père
Vulfard de Flavigny (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Suzanne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

SourceModifier

  • J. Calmette, « Les abbés Hilduin au IXe siècle », Bibliothèque de l'école des chartes, vol. 65, no 65,‎ , p. 530-536

NotesModifier

  1. Littéralement nepos, d’après les Annales Xantenses, aux années 864 et 871.
  2. D’après Réginon de Prüm et Friedrich Kurze (dir.), Reginonis abbatis prumiensis Chronicon, Hanovre, Hahn, (lire en ligne), cité par Robert Parisot, Le Royaume de Lorraine sous les Carolingiens (843-923), Alphonse Picard & Fils, , XXXI+820 et 2 cartes p., un vol. in-8°, p. 359