Hikone

ville japonaise

Hikone-shi
彦根市
Hikone
Hôtel de ville de Hikone.
Drapeau de Hikone-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Shiga
Maire Hiroyuki Wada
Code postal 〒522-8501
Démographie
Population 111 835 hab. (2022)
Densité 568 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 16′ 28″ nord, 136° 15′ 35″ est
Superficie 19 684 ha = 196,84 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon
City locator 13.svg
Hikone-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon
City locator 13.svg
Hikone-shi
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Shiga
Voir sur la carte topographique de la préfecture de Shiga
City locator 13.svg
Hikone-shi
Liens
Site web site officiel

Hikone (彦根市, Hikone-shi?) est une ville japonaise située dans la préfecture de Shiga (région du Kansai), au Japon.

ToponymieModifier

Le toponyme « Hikone » dérive du nom d'une divinité du shintō : Ikutsu Hikone no mikoto (活津彦根命?), enfant d'Amaterasu Ōmikami, la déesse solaire tutélaire de l'archipel nippon. Selon une légende locale, Ikutsu Hikone habite le mont Hikone[l 1] (ou mont Konki[l 2], 136 m), situé près de la rive est du lac Biwa, sur l'île de Honshū, au Japon[1],[2],[3].

GéographieModifier

SituationModifier

La ville de Hikone est située dans la préfecture de Shiga, sur l'île de Honshū, au Japon. Elle s'étend sur la côte est du lac Biwa, le plus grand lac du Japon[4].

DémographieModifier

Suite au recensement de septembre 2022, la population de la ville de Hikone était estimée à 111 835 habitants, répartis sur une superficie de 196,87 km2 (densité de population d'environ 568 hab./km2)[5],[4]. Elle a augmenté de 39 335 habitants en 1937, date de la fondation de la ville, à 76 564 habitants en 1968, du fait notamment de fusions successives avec des municipalités voisines[3].

ClimatModifier

La température moyenne pour l'année 2000 était, à Hikone, de 15,1 °C avec un maximum à 37 °C et un minimum à -2,5 °C.

HistoireModifier

 
Le château de Hikone.

Durant l'époque Sengoku (milieu du XVe siècle-fin du XVIe siècle), le voisinage du château de Sawayama, dans la province d'Ōmi, étendue autour du lac Biwa, est fréquemment le lieu de batailles militaires[3]. Au début du XVIIe siècle, Ii Naokatsu, un daimyō de l'époque d'Edo (1603-1868) au service du clan Tokugawa, abandonnant la place forte de Sawayama, fait construire un château à l'est du lac Biwa sur le mont Hikone : le château de Hikone[2]. Jusqu'à la fin de l'époque féodale, en 1871, le voisinage du château se développe, sous l'autorité du clan Ii, comme une jōkamachi (ville-château)[2],[6]. En 1695, la cité de Hikone est divisée en 53 quartiers dans lesquels se répartissent 15 500 habitants[6].

De 1889 — après la mise en place du nouveau système d'administration des municipalités élaboré par le gouvernement de Meiji — à 1937, des regroupements successifs de municipalités voisines aboutissent à la formation de la ville de Hikone, qui rassemble alors 39 335 habitants sur un territoire d'une superficie de 28,08 km2[3]. Les fusions municipales se poursuivent entre de 1942 à 1968, année où la ville atteint une superficie de 196,87 km2 pour 76 564 habitants[3].

TransportsModifier

La ville de Hikone est desservie par la ligne Biwako de la JR West et la ligne principale Ohmi Railway. La gare de Hikone est la principale gare de la ville. La gare de Shinkansen la plus proche est celle de Maibara.

Culture locale et patrimoineModifier

Patrimoine architecturalModifier

Le château de Hikone, dont la fondation au début du XVIIe siècle a lancé l'essor de Hikone, comprend un tenshu (donjon) classé trésor national en 1952[6],[7].

Patrimoine naturelModifier

Les rives du lac Biwa constituent un environnement naturel préservé, propice au développement d'activités touristiques[6].

JumelagesModifier

Symboles municipauxModifier

L'arbre symbole de la ville de Hikone est le Citrus tachibana, variété de mandarinier, un symbole choisi en 1975, sa fleur symbole est l'iris du Japon (1975)[3].

Notes et référencesModifier

Notes lexicales bilinguesModifier

  1. Le mont Hikone (彦根山, Hikone-san?).
  2. Le mont Konki (金亀山, Konki-yama?).

RéférencesModifier

  1. (ja) Asahi Shinbun, « 彦根城下 » [« Hikone jōka »], sur Kotobank,‎ (consulté le ).
  2. a b et c (ja) Asahi Shinbun, « 彦根山 » [« Le mont Hikone »], sur Kotobank,‎ (consulté le ).
  3. a b c d e f g h et i (ja) Mairie de Hikone, « 彦根市について » [« À propos de la ville de Hikone »], sur city.hikone.lg.jp,‎ (consulté le ).
  4. a et b (ja) Asahi Shinbun, « 彦根(市) » [« Hikone (ville) »], sur Kotobank,‎ (consulté le ).
  5. (ja) « 彦根市の人口 » [« Population de la ville de Hikone »],‎ (consulté le ).
  6. a b c et d Iwao Seiichi, Iyanaga Teizō, Hōgetsu Keigo et al., « 209. Hikone », Dictionnaire historique du Japon, vol. 14,‎ , p. 143-144 (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  7. Nicolas Fiévé, « Histoire de l’architecture et des jardins du Japon pré-moderne », Annuaire de l'École pratique des hautes études, no 150,‎ , p. 467 (lire en ligne [PDF]).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier