Higurashi no naku koro ni

franchise japonaise ayant débuté en 2002

Higurashi no naku koro ni (ひぐらしのなく頃に?, litt.« Quand les cigales pleurent ») stylisé en ひぐらしのく頃に, aussi connu en France sous les titres Hinamizawa, le village maudit[4] pour l’anime et Le sanglot des cigales[5] pour le jeu vidéo, est une série de dōjin-games de type sound novel publiée par le cercle 07th Expansion, sur PC (2002-2006) et PS2 (février 2007). Une adaptation animée homonyme, réalisée par Studio DEEN et produite par Geneon Entertainment, fut diffusée au Japon d'avril à septembre 2006 et totalise 26 épisodes. Cet animé est édité en France par Anima. Une seconde saison de 24 épisodes nommée Higurashi no naku koro ni kai a été diffusée au Japon de juillet à décembre 2007. Une série d'OAV, faisant office d'épilogue, basée sur Higurashi no naku koro ni Rei, un disque bonus, est en cours de production. Sa sortie en DVD au Japon est prévue pour l'hiver 2008[6]. Une nouvelle adaptation animée, réalisée par le studio Passione, est en cours de diffusion au Japon depuis le 1er octobre 2020, après avoir été prévue pour juillet 2020 puis reportée en raison de la pandémie de Covid-19[7].

Higurashi no naku koro ni
Logo français du jeu
Logo français du jeu.

Développeur
Éditeur
Distributeur
Scénariste
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Japonais, Français, Anglais (Sorties officielles)
Moteur

NScripter (version japonaise)
PONScripter (version française)[1],[2]

Unity (version anglophone de MangaGamer)[3]
Logo japonais
Logo japonais.

Le jeu est un des plus gros succès du jeu amateur au Japon, avec plus de 100 000 copies vendues, un score jamais atteint depuis le jeu amateur Tsukihime du cercle TYPE-MOON. Il allie horreur et mystère, occultant volontairement le plus de points possibles de l'intrigue, afin de laisser les joueurs essayer de deviner les secrets du scénario[réf. nécessaire].

Le premier chapitre, Onikakushi-hen, fut publié le et le huitième et dernier chapitre, Matsuribayashi-hen, le . Plusieurs arcs complémentaires ont été créés sous forme de jeux ou de manga pour ajouter à l'histoire.

Deux adaptations en film live ont également été réalisées par Ataru Oikawa, producteur de la série des films Tomié : Higurashi no naku koro ni en 2008 et Higurashi no naku koro ni: Chikai en 2009.

Umineko no naku koro ni sera la suite de la série des When They Cry initiée par Higurashi no naku koro ni.

RésuméModifier

 
Photographie de Shirakawa, le village dont Higurashi no naku koro ni s'inspire.

L'histoire se déroule principalement en , sous le chant des cigales et dans le paisible village d'Hinamizawa (雛見沢?) (lieu fictif basé sur le village de Shirakawa dans la préfecture de Gifu). Le caractère enjoué de Keiichi Maebara, le personnage principal, l'ammène à se lier rapidement d'amitié avec quatre de ses camarades de classe, bien qu'il vienne tout juste d'emménager avec sa famille dans ce petit village situé au pied des montagnes. Keiichi est invité à joindre les activités parascolaires de ses quatre jeunes amies, nommées Rena Ryūgū, Mion Sonozaki, Rika Furude, et Satoko Hōjō, qui ont fondé un club d'amateurs de jeux de société. Bien qu'étant le seul garçon du groupe, il se sent bien accueilli et entouré et il prend plaisir à entrer dans la compétition avec ses copines de classe, bien que le sort réservé aux perdants ne soit jamais enviable.

Hinamizawa paraît être un village normal, paisible et rural et Keiichi s'y sent chez lui et choyé ; entouré d'amies qui lui sont chères. Un peu avant le festival Watanagashi, fête locale durant laquelle est célébrée Oyashiro, la déité du village, Keiichi se met à trouver que certains aspects d'Hinamizawa sont sombres et mystérieux ; il apprend entre autres que des évènements morbides se produisent les jours suivants le festival, et ce, depuis au moins les quatre dernières années. Il découvre peu à peu d'anciennes croyances et pratiques mystiques, ainsi que l'histoire de la « malédiction d'Oyashiro » ; une légende locale qui apparait à la fois sinistre et intrigante.

Dans chaque chapitre, lui ou une de ses amies se retrouve sous le joug de la « malédiction d'Oyashiro ». Il semble impossible de distinguer la réalité du surnaturel, mais doucement, le mystère de Hinamizawa est révélé.

PersonnagesModifier

Six personnages sont récurrents à l'univers d'Higurashi no Naku Koro ni.

Keiichi Maebara (前原 圭一, Maebara Keiichi)
Personnage principal. Un garçon qui a récemment emménagé à Hinamizawa et qui s'adapte à la vie rurale. Il possède un charisme naturel lui permettant de se faire rapidement des amis. Puisque Hinamizawa est un petit village de 1 200 habitants environ, avec une école unique, il n'y a pas beaucoup d'adolescents de son âge ; il les rencontre facilement et devient ami avec elles. Mais en s'intéressant d'un peu trop près au passé du village, il en subira les conséquences.
Rena Ryūgū (竜宮 レナ, Ryūgū Rena)
Amie de Keiichi, une fille de son âge. Elle est aussi relativement nouvelle à Hinamizawa, y étant arrivée l'année passée. Elle a une obsession pour les choses qu'elle considère « mignonnes » — en général, personne d'autre ne les voit de cet œil — et va souvent à la décharge publique en rechercher. Avant de rencontrer Keiichi, elle devint l'amie d'une fille d'un an plus âgée, Mion Sonozaki. Il semble qu'elle éprouve des sentiments pour Keiichi. C'est un personnage complexe, qui souffre de certaines psychoses remontant à l'enfance.
Mion Sonozaki (園崎 魅音, Sonozaki Mion)
Chef du groupe et la présidente du club. Mion a une personnalité de garçon manqué, qui est en réalité une façade pour un côté féminin qu'elle garde soigneusement caché. Mion a une sœur jumelle, Shion. Son destin est déjà tout tracé : prendre la tête de son clan de Yakuza aux activités mystérieuses.
Shion Sonozaki (園崎 詩音, Sonozaki Shion)
Sœur jumelle de Mion. Vit dans le village voisin d'Okinomiya. Elle a été bannie par sa grand-mère qui est également la doyenne du clan fondateur d'Hinamizawa. Beaucoup plus féminine que Mion, et malgré son apparente douceur, elle sait faire preuve d'une grande détermination, et même d'une cruauté extrême. Elle n'hésite pas à faire couler le sang et à partir dans une folie meurtrière pour satisfaire ses propres intérêts.
Satoko Hōjō (北条 沙都子, Hōjō Satoko)
Fille maligne qui est extrêmement douée pour l'élaboration de pièges. Sa personnalité est espiègle et énergique, mais cela cache un passé traumatique. Elle avait un frère nommé Satoshi, qui a disparu un an avant les arcs principaux.
Rika Furude (古手 梨花, Furude Rika)
Amie de Satoko. Elle est vénérée en tant qu'héritière du sanctuaire local, et tient le rôle de prêtresse dans la fête annuelle du Watanagashi. Rika semble souvent être nonchalante et enfantine, mais se montre aussi parfois d'une maturité étonnante et comme possédant un savoir presque surnaturel. Son père et sa mère sont morts de façons étranges.

Autres personnagesModifier

Kuraudo Ōishi (大石 蔵人, Ōishi Kuraudo)
Vieux policier qui enquête résolument sur le mystère des meurtres annuels de Hinamizawa
Jirō Tomitake (富竹 ジロウ, Tomitake Jirō)
Photographe qui vient périodiquement à Hinamizawa qui semble être ami avec Miyo Takano
Miyo Takano (鷹野 三四, Takano Miyo)
Infirmière à la clinique locale qui s'intéresse de très près aux contes et légendes du village. Sa curiosité sur les mystères d'Hinamizawa tourne presque à l'obsession.
Kyōsuke Irie (入江 京介, Irie Kyōsuke)
Directeur de la clinique Irie, a un fétiche sérieux pour les bonnes, une tare utilisée à effet comique.

Personnages propres aux arcs complémentairesModifier

Dans Onisarashi-hen, le protagoniste est une jeune fille enjouée nommée Natsumi Kimiyoshi, qui vient de déménager hors de Hinamizawa.

Dans Yoigoshi-hen, le protagoniste est un homme amnésique nommé Akira Otobe, qui a été retrouvé errant dans la forêt autour de Hinamizawa plusieurs années plus tard.

ArcsModifier

L'ensemble des huit arcs du jeu se subdivise en deux parties : « Higurashi no Naku Koro ni » (Quand Les Cigales Pleurent) et « Higurashi no Naku Koro ni Kai » (Quand Les Cigales Pleurent: Réponses).

En France, ils sont officiellement nommés Le Sanglot des Cigales - Cycle des énigmes et Le Sanglot des Cigales - Cycle des résolutions.

La première partie introduit les joueurs dans l'intrigue, apposant diverses questions et théories que les joueurs se posent, tandis que la seconde partie met généralement en scène les mêmes évènements, mais avec une différence au niveau de la perspective, dans certains évènements et situations, donnant des conclusions démarquées et des révélations inattendues. Bien que ces arc "réponses" ne répondent pas de manière directe aux questions tissées lors des arcs "questions", ces "réponses" permettent une approche de plus en plus significative afin que les joueurs puissent découvrir "la vérité".

Chacun des huit jeux est un arc séparé des autres dans l'histoire principale. Les arcs complémentaires ne sont pas directement connectés à l'intrigue principale, mais sont des parallèles étoffant l'histoire. Les chapitres à l'intérieur des arcs sont en général conclus par des bouts d'information, appelés Tips (Indices dans la version française), qui ajoutent de l'information hors du point de vue particulier de l'arc. Certains sont utiles à la résolution de l'intrigue, d'autres ne servent qu'à déboussoler le lecteur.

À chaque session du Comiket, qui a lieu en hiver et en été, un chapitre supplémentaire du jeu fut publié, soit un rythme de deux jeux par an entre 2002 et 2006.

Arcs QuestionsModifier

Ces quatre arcs donnent une impression générale du village, des circonstances, et des personnages. Puisque ces arcs ne donnent pas de réponses concrètes aux mystères, le joueur doit se forger ses propres théories.

  • Onikakushi-hen (鬼隠し編 Chapitre Enlevés par les démons) - 2002/08/10 (Comiket 62)

Bienvenue à Hinamizawa, sa campagne paisible, son école charmante, sa population accueillante, ainsi que ses traditions ancestrales et ses mystères inquiétants. Keiichi Maebara, fraichement réinséré dans son groupe d'amis, en fera la découverte de façon discrète et à ses frais...

  • Watanagashi-hen (綿流し編 Chapitre de la Purification du Coton) - 2002/12/29 (Comiket 63)

Les habitudes de Hinamizawa sont bien plantées, il ne manque qu'a présenter de nouveaux acteurs de l'histoire. Or ici, il s'agit de Shion, sœur jumelle de Mion Sonozaki, revenue en toute discrétion à Hinamizawa. Mais quand vient la nuit du Watanagashi, la curiosité dont elle est piquée déclenche une spirale macabre de laquelle il sera dur de s'extraire.

  • Tatarigoroshi-hen (祟殺し編 Chapitre de la Malédiction Meurtrière) - 2003/08/15 (Comiket 64)

Coup de tonnerre dans le ciel de Satoko! Son oncle Teppei, homme égoïste et vulgaire abusant des autres, est de retour à Hinamizawa et force Satoko à revenir dans la maison des Hõjõ pour le servir. Depuis cet évènement, plus rien n'est pareil pour elle. En voyant son état mental et physique se détériorer, Keiichi décide de prendre les choses bien en main afin de la sauver.

  • Himatsubushi-hen (暇潰し編 Chapitre du temps perdu - Pour tuer le temps) - 2004/08/13 (Comiket 66)

1978. Mamoru Akasaka, jeune officier de police à Tōkyō, est envoyé sous couverture à Hinamizawa afin d'enquêter sur l'enlèvement du petit-fils du premier ministre. C'est en ces circonstances qu'il fait la connaissance de Rika Furude, qu'on dit être la réincarnation de la divinité locale, Oyashiro. Mais au-delà des apparences, que se cache-t-il...?

Arcs RéponsesModifier

Ces arcs sont sous-titrés 解, Kai, c'est-à-dire "Réponses". Leur but est de répondre à tous les mystères présentés dans la première partie de la série de jeux.

  • Meakashi-hen (目明し編 Chapitre de la révélation - La détective ~ Meurtrière bien-aimée ~) - 2004/12/30 (Comiket 67)

1982, Shion Sonozaki décide de s'enfuir du pensionnat où elle était restreinte pour revenir à Hinamizawa en toute discrétion. C'est là qu'elle retrouvera sa sœur jumelle, Mion Sonozaki. Elle y fera aussi la rencontre avec son premier amour, Satoshi Hōjō. Mais celui-ci semble être préoccupé par d'autres affaires autrement plus importantes, comme sa chère sœur, Satoko, dont l'état n'est pas au beau fixe. Il est déterminé à ce qu'elle puisse voir des lendemains plus heureux, et pour cela, il fera tout et pire encore. Cet arc constitue une réponse à Watanagashi-hen.

  • Tsumihoroboshi-hen (罪滅し編 Chapitre de l'expiation - Le purgatoire ~ Expions le péché originel ~) - 2005/08/14 (Comiket 68)

Depuis le divorce de ses parents, Rena vit avec son père à Hinamizawa, dernier pilier du noyau qui constituait sa famille. Or, une nouvelle personne veut s'y insérer, la nouvelle amie de son père, qui devient de plus en plus imposante. Sa tristesse devient colère quand elle se rend compte que les intentions de cette femme sont loin d'être désintéressées. Et avec Keiichi, Mion, Satoko et Rika qui acceptent certains de ses actes, ils dissimulent un acte fatal. Mais qu'arrive-t-il quand la confiance qui les liait avec Rena disparait?

  • Minagoroshi-hen (皆殺し編 Chapitre du massacre - La solution finale) - 2005/12/30 (Comiket 69)

À la surface, Minagoroshi-hen est la solution de Tatarigoroshi-hen; mais cet arc répond en fait à presque tous les mystères des arcs précédents, sauf le motif des crimes. La perspective est celle de Rika Furude. On apprend notamment l'identité du coupable et la liaison entre les arcs, mais il faut encore un dernier effort pour sceller la fin heureuse.

  • Matsuribayashi-hen (祭囃し編 Chapitre accompagnateur du festival) - 2006/08/13 (Comiket 70)

L'identité du coupable derrière la mécanique des meurtres est révélée dans Minagoroshi-hen. Dans Matsuribayashi-hen, toutes les pièces du puzzle sont en place. La dernière étape pour les personnages est rassembler ces pièces pour vaincre le coupable et finir la répétition des arcs.

Arcs ExtraModifier

Ces trois chapitres ont été inclus dans Higurashi no Naku Koro ni Rei (ひぐらしのなく頃に礼 Quand les Cigales Pleurent: Gratitude). Deux ont été produits spécialement à cette occasion. Higurashi no Naku Koro ni Rei est sorti le .

  • Saikoroshi-hen (賽殺し編 Chapitre du meurtre de l'offrande)

Deux mois après les évènements survenus dans Matsuribayashi-hen, Rika tombe dans un coma après un accident à vélo, mais se réveille dans un monde totalement différent, où aucune des tragédies des arcs précédents n'a pris place: Keiichi n'est pas à Hinamizawa, les parents de Rena n'ont pas divorcé, le projet de construction du barrage s'est résolu de manière pacifique, et ni les parents de Satoko ni ceux de Rika sont morts. Mais quelqu'un est dérangé par ce déroulement des choses...

  • Batsukoishi-hen (罰恋し編 Chapitre de la punition bien-aimée)

Un chapitre drôle d'un rêve où Keiichi, Ōishi, Tomitake et Irie se battent contre les filles au moyen des gages du club. Ce chapitre était à l'origine un bonus après Meakashi-hen, mais il fut jugé trop peu sérieux et n'ayant pas assez de rapport, et fut enlevé des parutions des arcs suivants.

  • Hirukowashi-hen (昼壊し編 Chapitre du crépuscule)

Ce chapitre est une interprétation de l'intrigue du jeu Higurashi Daybreak, un jeu troisième personne de bataille générale entre les personnages. Rena avale un magatama, ayant pour effet de la faire tomber instantanément amoureuse du détenteur du magatama complémentaire.

Arcs Annexes en MangaModifier

Ces arcs sont des histoires parues sous forme de manga ou de nouvelles à titre de supplément aux jeux. Ils ne poursuivent pas l'histoire, mais ajoutent des informations aux logiques régissant le monde autour de Hinamizawa.

  • Onisarashi-hen (鬼曝し編 Chapitre de révélation du démon)

Ce chapitre décrit l'histoire d'une ex-habitante de la région d'Hinamizawa, Natsumi Kimiyoshi, ainsi que de sa famille, pendant l'exposition médiatique qui suit les événements dramatiques qui surviennent dans sa région natale.

  • Yoigoshi-hen (宵越し編 Chapitre nocturne)

Épilogue d'une des fins possibles de Tsumihoroboshi-hen aux conséquences dramatiques. À la suite du lever du bouclage de la zone d'Hinamizawa. Un groupe de journalistes menés par Ryūnosuke Arakawa débarquent dans la zone afin de faire un court reportage. Mais que savent-ils du conflit dans lequel ils vont entrer ?

  • Utsutsukowashi-hen (現壊し編 Chapitre éclatement du réel)

Il s'agit d'une préquelle de Meakashi-hen dans laquelle nous assistons à la mise en retrait de Shion à l'académie pour filles St.Lucia. Shion entend des rumeurs selon lesquelles une fille de l'école, Mizuho Kōsaka est menacée par sa grand-mère, la menant à prendre refuge dans cet institut, ce qui cause le rapprochement de Shion.

Arcs Annexes en RomanModifier

  • Higurashi no Naku Koro ni Gaiden Nekogoroshi-hen (ひぐらしのなく頃に外伝 猫殺し編 Quand Les Cigales Pleurent Extra: Chapitre du meurtre du chat)

Après une journée habituelle composée de ses jeux et autres punitions pour les membres du club, ceux-ci se rendent dans la zone déserte de Yagouchi, aux environs d'Hinamizawa. Mion commence à raconter l'histoire d'un de ses amis d'enfance, ayant disparu dans les alentours de la carrière au-delà de la montagne lors d'une partie de cache-cache ayant très mal tourné.

Nouvelle écrite par Ryūkishi07 offerte en bonus aux personnes ayant acheté le volume 1 des trois premiers mangas de la série. Il est aussi disponible en version anime.

  • Kuradashi-hen (蔵出し編 Chapitre du vide-grenier)

Il s'agit d'un ensemble de concepts et d'histoires qui n'ont finalement pas pu être incorporés dans les jeux finaux.

Une autre nouvelle écrite par Ryūkishi07, illustrée par les auteurs des manga dont il fallait avoir fait l'achat pour le recevoir.

  • Hajisarashi-hen (羞晒し編 Chapitre de la révélation de timidité)

Hajisarashi-hen est écrit par Ryūkishi07 et illustré par Rato. Nouvelle incluse dans l'édition limitée du jeu Playstation 2, Higurashi no Naku Koro ni Matsuri.

Arcs du jeu PlayStation 2Modifier

La version portée sur PlayStation 2, Higurashi no naku koro ni Matsuri (Quand Les Cigales Pleurent: Festival) contient 3 chapitres spécifiquement écrits afin de compléter l'histoire.

  • Taraimawashi-hen (盥回し篇 Chapitre du tourniquet)

Au premier coup d'œil, il s'agit d'une nouvelle version d’Onikakushi-hen, mais il en diffère par des événements empruntés à Watanagashi-hen. Après avoir pris connaissance des secrets de Hinamizawa, Keiichi décide de feindre l'ignorance et de profiter tranquillement de sa vie de collégien. Mais il ne se doute pas des conséquences tragiques de cette décision.

  • Tsukiotoshi-hen (憑落し篇 Chapitre de l'exorcisme)

Teppei Hōjō revient en ville et reprend de l'influence sur Satoko. Afin de la sauver, Shion, Keiichi et Rena décident de tuer l'oncle de Satoko. Mais le méfait accompli, ceux-ci commencent à agir de manière étrange...

  • Miotsukushi-hen (澪尽し篇 Chapitre de l'assèchement du canal)

La vraie cause des évènements de Hinamizawa est enfin dévoilée à Rika et Keiichi qui décident de lever le voile une bonne fois pour toutes sur les mystères. Mais avant de ne pouvoir faire quoi que ce soit, les problèmes de tout un chacun doivent être résolus afin de pouvoir aller de l'avant.

Arc Original à l'animeModifier

  • Yakusamashi-hen (厄醒し編 Chapitre de l'éveil du désastre)

Tout semble aller pour le mieux. Keiichi, Rena, Mion, Rika, Satoko et même Shion sont au sein du groupe sans le moindre problème. Lorsque Keiichi est mis au courant des secrets de Hinamizawa, celui-ci fait preuve de compréhension. Mais Satoko semble se rendre compte que Rika n'agit pas normalement et l'entend dire des choses dont elle n'aurait jamais dû être au courant. Cet arc, spécialement produit pour la version anime, permet de corriger les erreurs et oublis de la première saison. En outre, cet arc est en quelque sorte la réponse de Tatarigoroshi-hen.

DoublageModifier

Personnages Version originale Version française - 1re série Version française - 2e série et OAVs
Keiichi Maebara Sōichirō Hoshi Thomas Guitard Sébastien Mortamet
Rena Ryūgū Mai Nakahara Jessica Barrier Perrine Grandclément
Mion / Shion Sonozaki Satsuki Yukino Geneviève Doang Sarah Cornibert
Rika Furude Yukari Tamura Gabrielle Jeru Gabrielle Jeru
Satoko Hōjō Mika Kanai Fanny Bloc Elodie Lasne
Kuraudo Ōishi Chafurin Gérard Surugue Jean-Marc Galera
Jirō Tomitake Tôru Ōkawa Bruno Méyère Marc Wilhelm
Miyo Takano Miki Itō Christèle Billault Justine Hostekint
Kyōsuke Irie Toshihiko Seki Matthieu Morel Michaël Maino
Rumiko Chie Fumiko Orikasa Sarah Bouché de Vitray Sandra Vandroux
Mamoru Akasaka Takehito Koyasu (dramaCD)

Daisuke Ono (anime)

Damien Da Silva Julien Dutel
Satoshi Hōjō Mitsuki Saiga (dramaCD)

Yû Kobayashi (anime)

Alexandre Nguyen Damien Laquet
Oryō Sonozaki Shizuka Okohira Lily Baron Sandra Vandroux
Kiichirō Kimiyoshi Masaaki Tsukada Yann Guillemot Damien Laquet
Teppei Hōjō Katsuhisa Hoki Alexandre Coadour

Accueil et postéritéModifier

 
Des emas d'Higurashi au sanctuaire Shirakawa-hachiman à Shirakawa.

Le jeu a connu un grand succès tant au Japon qu'à l'international et est le jeu qui a popularisé 07th Expansion.

Aperçu des notes reçues
Jeu Note Plateforme Ref
The Visual Novel Database Higurashi no naku koro ni 8.49 (très bien) note moyenne Toutes plateformes confondues [8]
Steam Higurashi no naku koro ni
  • 96 % de critiques favorables (tome 1)
  • 98 % de critiques favorables (tome 2)
  • 98 % de critiques favorables (tome 3)
  • 96 % de critiques favorables (tome 4)
  • 98 % de critiques favorables (tome 5)
  • 98 % de critiques favorables (tome 6)
  • 97 % de critiques favorables (tome 7)
  • 95 % de critiques favorables (tome 8)
PC (Microsoft Windows, macOS et GNU/Linux) [9],

[10],

[11],

[12],

[13],

[14],

[15],

[16]

TraductionsModifier

OfficiellesModifier

Le jeu a été licencié par MangaGamer à l'international et a été publié sur leur magasin et Steam. MangaGamer a effectué un portage du jeu vers Unity.

Le jeu a été licencié par Saffran Prod en France, la version digitale a été publiée sur le site affilié Cub's Work et la version physique est disponible sous forme de CD-ROM commandable en contactant le traducteur ou sur Amazon. Le jeu traduit en français tourne sur le moteur PONScripter, notamment pour afficher les diacritiques françaises.

AmatricesModifier

Le jeu a été traduit en anglais et porté sur le moteur PONScripter par le groupe de fans Sonozaki Futago-tachi. Ce même groupe a aidé Saffran Prod, l'entreprise en charge de la traduction française, concernant PONScripter et a été invité à rejoindre l'équipe de traduction de la version anglaise officielle du jeu dirigée par MangaGamer, le groupe a cependant décliné l'offre afin de ne pas subir trop de stress dû à la responsabilité liée à la tâche et de prendre le temps nécessaire à la traduction à un rythme correct ; le groupe continua donc sa traduction amatrice de son côté[17].

Parmi les traductions amatrices - complètes comme partielles -, on retrouve des traductions en coréen, en anglais, en mandarin, en russe, en portugais du Brésil, en vietnamien, en turc, en polonais, en italien et en espagnol.

Un portage du jeu vers Ren'Py a été effectué par un russophone sous le pseudo de -07-[18], cela a permis le portage du jeu sur Android, ce qui n'était pas faisable avec PONScripter sans logiciel externe comme VNDS.

Avec le logiciel VNDS, le jeu traduit est jouable sur Android et des consoles piratées Nintendo DS et Playstation Vita[19].

Position de 07th Expansion concernant les traductions amatricesModifier

07th Expansion, les développeurs du jeu, considèrent les traductions amatrices comme des œuvres / travaux dérivés et ceux-ci sont tolérés. Cependant, cette autorisation ne concerne que les œuvres appartenant pleinement à 07th Expansion : l'utilisation les images de la version PC et du script d'Higurashi est acceptable mais les musiques du jeu ou encore les données des versions sur consoles du jeu, n'appartenant pas à 07th Expansion ne peuvent pas être utilisées[20]. Cette autorisation s'applique même si l'œuvre a été licenciée dans le(s) pays où la traduction amatrice est censée être lue, par exemple, le groupe de fans Sonozaki Futago-tachi qui traduisait à l'époque Higurashi no naku koro ni a pu continuer ses activités malgré l'avertissement de MangaGamer ; 07th Expansion a autorisé à ce que les activités du groupe continuent et MangaGamer s'est excusé[17].

Notes et référencesModifier

  1. Seishoujyo, « Interview: Saffran Prod et l'édition des JV/VN en France.La difficulté à éditer et traduire un jeu en France. (Article d'un lecteur) Gameblog », sur gameblog.fr, (consulté le 13 juillet 2020)
  2. (en) Uncle Mion de l'équipe de fan Sonozaki Futago-tachi, « Higurashi en français », sur Higurashi in English - Our Diary of Hinamizawa, (consulté le 2 janvier 2020)
  3. (en) « Fiche VNDB du chapitre 1 de la version MangaGamer (sous Unity) d'Higurashi », sur vndb.org (consulté le 13 juillet 2020)
  4. Jaquette de la version DVD de l'anime, éditée par Anima.
  5. https://pegi.info/search-pegi?q=Le+sanglot+des+cigales&op=Search&age%5B%5D=&descriptor%5B%5D=&publisher=&platform%5B%5D=&release_year%5B%5D=&page=1&form_build_id=form-XC6ynJvio_QFpgrNM7sr1HEOhXKfi2y54xWKooJUqsA&form_id=pegi_search_form.
  6. 3rd Higurashi Tentatively Slated as Rei Video Series.
  7. (en) « New Higurashi: When They Cry Anime's 2nd Video Reveals Episode 1's October 1 Debut, Episode 14's January 7 Debut (Updated) », sur Anime News Network (consulté le 7 octobre 2020)
  8. (en) « Higurashi no Naku Koro ni », sur The Visual Novel Database (consulté le 2 décembre 2020)
  9. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.1 Onikakushi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  10. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.2 Watanagashi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  11. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.3 Tatarigoroshi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  12. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.4 Himatsubushi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  13. « Higurashi When They Cry Hou - Ch. 5 Meakashi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  14. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.6 Tsumihoroboshi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  15. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.7 Minagoroshi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  16. « Higurashi When They Cry Hou - Ch.8 Matsuribayashi sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 décembre 2020)
  17. a et b (en-US) Mion (de l'équipe de fans Sonozaki Futago-tachi), « Welcome Back! », sur Higurashi in English - Our Diary of Hinamizawa, (consulté le 2 janvier 2021)
  18. (en) « Kogda plachut cikady », sur The Visual Novel Database (consulté le 2 janvier 2021)
  19. (en) « Higurashi no Naku Koro ni », sur The Visual Novel Database (consulté le 2 janvier 2021)
  20. (en-US) Shion (de l'équipe de fans Sonozaki Futago-tachi), « Important News », sur Higurashi in English - Our Diary of Hinamizawa, (consulté le 2 janvier 2021)

Voir aussiModifier

Plus de renseignements sur la version française du jeu et son auteur :

Liens externesModifier