High fantasy

sous-genre de la fantasy

High fantasy[1] est le nom donné par certains spécialistes à un sous-genre de la fantasy.

DéfinitionModifier

Le terme high fantasy est utilisé pour la première fois par l'écrivain Lloyd Alexander en 1971 dans son essai High Fantasy and Heroic Romance[2]. Il est ensuite développé par Kenneth J. Zahorski et Robert H. Boyer[2]. Selon ces deux auteurs, la high fantasy se situe dans un monde fictif où la magie est naturellement présente (par exemple, Le Seigneur des anneaux) tandis que la low fantasy[3] auquel elle est mise en opposition, se situe dans un environnement apparemment normal qui est perturbé par l'apparition d'objets ou d'entités magiques[4] (par exemple, Harry Potter[5],[6])[7].

D'autres experts indiquent que la high fantasy comprend les romans se déroulant dans des royaumes magiques dans lesquels vivent des créatures magiques, ont pour contexte la lutte entre le bien et le mal et mettent en scène un personnage devant réaliser une quête[8].

Le terme ne s'est jamais imposé dans le milieu littéraire notamment car il est difficile de le démarquer des autres sous-genres de fantasy[2]. En francophonie, les auteurs et les éditeurs regroupent les romans de high fantasy dans le genre fantasy (ou merveilleux, selon les termes de l'essayiste Tzvetan Todorov) et les romans de low fantasy dans le genre fantastique[9],[10].

Notes et référencesModifier

  1. Littéralement « Fantaisie élevée » en français.
  2. a b et c Stableford 2009, p. 1982.
  3. Littéralement « Fantaisie faible » en français.
  4. Stableford 2009, p. 1982.
  5. (en) Kerrie Anne Le Lievre, « Wizards and wainscots: generic structures and genre themes in the Harry Potter series », sur thefreelibrary.com (consulté le 12 mars 2017).
  6. Jeanne de Ménibus, « Harry Potter : les raisons du succès... », lexpress.fr, (consulté le 13 mars 2017).
  7. Anne Besson, « Les sous-genres de la fantasy, un vaste monde à découvrir », sur Fantasy.BNF.fr (consulté le 24 juin 2020).
  8. Perry 2003, p. v-vi.
  9. de Palmas Jauze 2014.
  10. Sargos 2018.

BibliographieModifier

  • Daisy de Palmas Jauze, Les dragons de la Fantasy : Legs du passé et renouveau, Paris, Editions du Panthéon, , 278 p. (ISBN 978-2-7547-2486-9).
  • (en) Phyllis J. Perry, Teaching Fantasy Novels : From the Hobbit to Harry Potter and the Goblet of Fire, Cullompton, Libraries Unlimited, , 185 p. (ISBN 978-1-56308-987-9).
  • Alexandre Sargos, Entretiens avec Pierre Bordage, Paris, Au diable vauvert, , 416 p. (ISBN 979-10-307-0238-5).
  • (en) Brian Stableford, The A to Z of Fantasy Literature, Lanham, Scarecrow Press, , 568 p. (ISBN 978-0-8108-6345-3, lire en ligne).