High Frame Rate

technologie de fréquence d'image avec un taux plus élevé que les anciens taux de trame classiques

La cadence élevée (High Frame Rate ou HFR en anglais) est une technique permettant d'augmenter le nombre d'images par seconde dans une œuvre cinématographique, au-delà du standard des 24 images par seconde[1] en multipliant par un coefficient 2, 3, 4 ou 5. Elle permettrait d'augmenter le confort de visionnage de films en relief ou trois dimensions (3D) à 120 i/s. Cette technique rend les mouvements de camera plus fluides (en travelling) en évitant les effets de saccade dus à la rapidité du mouvement, ainsi que les effets de ralentis. Certains films récents ont utilisé cette technique, notamment Le Hobbit : Un voyage inattendu de Peter Jackson, ainsi que ses deux suites : La Désolation de Smaug et La Bataille des Cinq Armées (48 images par seconde), même si la plupart des salles qui le diffusent ne sont pas équipées du matériel nécessaire (projecteurs numériques de seconde génération) pour afficher toute l'information disponible. Les films Avatar 2 et Avatar 3 devraient quant à eux être tournés en 48[2] images par seconde (24 i/s NTSC x 2). La Cadence Élevée est un multiple de 24 au cinéma ; 48 i/s (=24x2), 72 i/s (=24x3), 96 i/s (=24x4), 120 i/s (=24x5) et un multiple de 25 à la télévision (pal/secam) : 50, 75, 100 et 125 i/s.

Notes et référencesModifier

  1. Le "high frame rate", un format inattendu - Le Monde
  2. Romain Heuillard, « Avatar 2 en HFR au cinéma, mais finalement pas en vidéo », sur Clubic.com, (consulté le )