Ouvrir le menu principal

Hidetoshi Nakata

footballeur japonais

Hidetoshi Nakata
Image illustrative de l’article Hidetoshi Nakata
Biographie
Nationalité Drapeau : Japon Japon
Naissance (41 ans)
Lieu Préfecture de Yamanashi (Japon)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1995-2006
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1995-1998Drapeau : Japon Bellmare Hiratsuka121 (21)
1998-2000Drapeau : Italie Pérouse055 (14)
2000-2001Drapeau : Italie AS Rome040 0(6)
2001-2004Drapeau : Italie Parme FC094 0(9)
2004 Drapeau : Italie Bologne FC017 0(2)
2004-2006Drapeau : Italie AC Fiorentina023 0(0)
2005-2006 Drapeau : Angleterre Bolton Wanderers032 0(1)
1995-2006Total382 (53)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1991-1993Drapeau : Japon Japon -17 ans006 0(2)
1994-1995Drapeau : Japon Japon -20 ans012 0(6)
1995-2000Drapeau : Japon Japon -23 ans012 0(3)
1997-2006Drapeau : Japon Japon078 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Hidetoshi Nakata (中田 英寿, Nakata Hidetoshi?), né le à Kōfu[1] (Préfecture de Yamanashi), (Japon), est un footballeur international japonais, évoluant au poste de milieu de terrain.

Sélectionné à 78 reprises en équipe du Japon de 1997 à 2006, il réalise la majeure partie de sa carrière en Italie. Il est au cours de sa carrière un des joueurs d'Asie les plus célèbres. Le 3 juillet 2006, à 29 ans, Nakata met un terme à sa carrière de footballeur professionnel.

Hidetoshi Nakata est nommé dans le FIFA 100, liste des 125 meilleurs joueurs de tous les temps établie par Pelé pour les 100 ans de la FIFA ; il est le seul joueur japonais de cette liste.

Sommaire

BiographieModifier

Les débutsModifier

Né en 1977, Nakata s'est révélé très tôt comme un phénomène du ballon rond, trouvant sa place en sélection japonaise dans chaque catégorie d'âge. Nakata a éclaté sur la scène internationale au Championnat du monde des moins de 17 ans 1993. Deux ans plus tard, il signe son premier contrat professionnel, en J-League (championnat du Japon de première division). En 1996, alors âgé de 19 ans, il crève l'écran au Tournoi olympique de football d'Atlanta, qui marque le retour des Japonais sur la scène olympique, après une traversée du désert de 28 ans. L'équipe du Japon bat alors le Brésil 1-0 en phase de groupes[2].

Nakata en EuropeModifier

Le talent de Nakata lui a permis de devenir l'un des joueurs asiatiques les plus prisés d'Europe. En 1998, il signe avec Pérouse, club italien de Serie A. La nouvelle recrue fait immédiatement la différence, inscrivant dix buts lors de sa première saison. Il rejoint ensuite la Roma, pour une indemnité de transfert avoisinant les 18 M€[3]. Bien qu'il y joue peu, il remporte avec Francesco Totti et Gabriel Batistuta le Scudetto, le titre de champion d'Italie, tandis que sa présence permet au club de se faire connaitre en Asie[4].

Après son séjour romain, le numéro 10 japonais prend la direction de Parme, puis de Bologne, et enfin de la Fiorentina. Sa dernière saison parmi l'élite européenne l'emmènera du côté de Bolton, en Premiership anglaise[5].

Nakata en équipe nationaleModifier

Quand il arrive en Italie en 1998, Nakata est déjà titulaire incontesté en sélection nationale. Le baptême des Nippons dans l'épreuve reine marque également la première des trois participations de Nakata à l’évènement mondial.

Lors de la Coupe des confédérations 2001, co-organisé dans son pays natal, Nakata se fait remarquer en quittant sa sélection après l'avoir qualifiée pour la finale en transformant un coup franc contre l'Australie (1-0). Il retourne ainsi dans son club de l'AS Rome pour disputer un match décisif pour remporter le titre de champion[6].

Lors de la coupe du monde Corée/Japon 2002, Nakata devient meneur de jeu et le Japon enregistre ses premiers succès (7 points avec 2 victoires et 1 match nul au premier tour) dans le grand tournoi mondial. Cela permet au coorganisateur de l'épreuve d'atteindre le deuxième tour pour la première fois de son histoire. Au moment de prendre sa retraite, le milieu de terrain nippon totalise 77 sélections, pour 11 buts marqués.

Finalement, c'est lors du troisième et ultime match du Japon dans le Groupe F, en Allemagne 2006, que Nakata quitte l'équipe nationale. L'adversaire est alors le Brésil de Carlos Alberto Parreira et sa constellation de stars. Malheureusement pour le héros sur le départ, la Seleção ne fait aucun sentiment, écrasant les hommes de Zico sur le score de 4-1. Ces derniers voient ainsi s'envoler leurs espoirs d'atteindre les huitièmes de finale.

Sur les dix matches disputés par son pays en Coupe du monde de football de la FIFA (en France 1998, Corée/Japon 2002 et Allemagne 2006), l'ancien joueur de la Fiorentina et de l'AS Rome est le seul représentant du pays du Soleil levant à avoir participé à toutes les rencontres.

ReconversionModifier

Nakata parle plusieurs langues, dont l'italien, l'anglais, l'espagnol et le portugais, mais aussi le français. Il est également un homme d'affaires, responsable du marketing pour une société de confiserie.

L'annonce de sa retraite est tombée sur son site officiel, dans un article intitulé « Vivre c'est voyager, voyager c'est vivre ». Âgé de 29 ans, le milieu de terrain nippon écrit : « Il y a environ six mois que j'ai pris ma décision. Je savais que la Coupe du monde serait mon chant du cygne »[7].

Zico, sélectionneur du Japon lors de la Coupe du monde de football de 2006 en Allemagne, a réagi à la retraite de Nakata sur son propre site Internet : « Le départ d'un joueur de son calibre est forcément une grosse perte pour l'équipe nationale. Sincèrement, je suis convaincu qu'il pourrait encore jouer au plus haut niveau pendant quelques années, mais je comprends sa décision. C'est un choix très personnel et il faut le respecter. Il aura toujours mon soutien, je lui adresse tous mes vœux de succès pour ses futures entreprises. »

En mars 2010, il organise sur Internet une vente aux enchères au profit des victimes du séisme à Haïti. Il récoltera 1 million d'euros pour une paire de chaussures utilisée durant le Mondial 2006.

Dans la culture populaireModifier

Des dessins animés ou des jeux vidéo axés sur le football font références à Hidetoshi Nakata. Dans Inazuma Eleven saison 3, un joueur se nomme Hide Nakata, un diminutif de Hidetoshi Nakata. Il fait partie d'Orphée, la sélection italienne en référence à sa carrière italienne et il occupe le même poste (milieu de terrain). Dans le jeu vidéo Inazuma Eleven 2 (Tempête de glace ou Tempête de feu), un personnage à débloquer et surnommé "le joueur légendaire" porte le nom de Hidetoshi Nakata, il est également milieu de terrain. Dans le dessin animé Victory Kickoff, Hidetoshi Nakata est cité en exemple comme l'un des meilleurs joueurs du monde.

StatistiquesModifier

Statistiques de Hidetoshi Nakata [8]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  Japon Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1995   Shonan Bellmare J. League 26 8 2 1 - - 1 0 C2 6 1 - - 35 10
1996   Shonan Bellmare J. League 26 2 3 0 12 2 - - C2 3 0 - - 44 4
1997   Shonan Bellmare J. League 21 3 3 0 6 1 - - - - - 16 5 46 9
1998   Shonan Bellmare J. League 12 3 - - - - - - - - - 11 3 23 6
1998-1999   AC Pérouse Serie A 33 10 0 0 - - - - - - - 5 0 38 10
1999-2000   AC Pérouse Serie A 15 2 4 1 - - - - CI 3 1 - - 22 4
1999-2000   AS Rome Serie A 15 3 1 0 - - - - C3 2 0 4 0 22 3
2000-2001   AS Rome Serie A 15 2 0 0 - - - - C3 7 1 7 1 29 4
2001-2002   AC Parme Serie A 24 1 6 2 - - - - C3 8 1 8 2 46 6
2002-2003   AC Parme Serie A 31 4 2 0 - - 1 0 C3 4 0 7 1 45 5
2003-2004   AC Parme Serie A 12 0 2 0 - - - - C3 4 1 5 0 23 1
2003-2004   Bologne FC 1909 (prêt) Serie A 17 2 0 0 - - - - - - - 2 0 19 2
2004-2005   ACF Fiorentina Serie A 20 0 3 0 - - - - - - - 6 0 29 0
2005-2006   Bolton Wanderers FC (prêt) Premier League 21 1 3 0 2 0 - - C3 6 0 10 1 42 2
Total sur la carrière 288 41 29 4 20 3 2 0 - 43 5 78 11 460 64

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de Hidetoshi Nakata », sur transfermarkt.fr
  2. Nakata, l'étoile filante, football365.fr, 09/03/2005
  3. http://archives.lesoir.be/l-attaquant-japonais-de-la-roma-est-un-produit-marketin_t-20000115-Z0HQX4.html
  4. Un Nakata Tour à Rome, Libération, 6 janvier 2001
  5. Hidetoshi Nakata, idole du football japonais, UNICEF
  6. Nicolas Gettliffe & Éric Renard, « Coupe des confédérations : les conquérants de l'extrême », Onze Mondial, no 150,‎ , p. 68 à 77 (ISSN 0995-6921)
  7. Des nouvelles de... Hidetoshi Nakata, footmercato.net, 30/12/2012
  8. « Fiche de Hidetoshi Nakata », sur footballdatabase.eu

Liens externesModifier