Hervé Saulignac

personnalité politique française

Hervé Saulignac
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 24 jours)
Élection 18 juin 2017
Réélection 19 juin 2022
Circonscription 1re de l'Ardèche
Législature XVe et XVIe
Groupe politique NG (2017-2018)
SOC (depuis 2018)
Prédécesseur Pascal Terrasse
Conseiller général puis
départemental de l'Ardèche
En fonction depuis le
(13 ans, 4 mois et 16 jours)
Élection
Réélection 27 mars 2011
29 mars 2015
27 juin 2021
Circonscription Canton de Privas
Président Pascal Terrasse
Lui-même
Laurent Ughetto
Olivier Amrane
Prédécesseur Yves Chastan
Président du conseil
départemental de l'Ardèche

(4 ans, 6 mois et 9 jours)
Réélection 4 avril 2015
Prédécesseur Pascal Terrasse
Successeur Laurent Ughetto
Vice-président du conseil régional
de Rhône-Alpes
[Note 1]

(5 ans, 9 mois et 9 jours)
Président Jean-Jack Queyranne
Prédécesseur Didier Jouve
Successeur Brice Hortefeux
Conseiller régional de Rhône-Alpes puis d'Auvergne-Rhône-Alpes

(13 ans, 2 mois et 20 jours)
Élection 28 mars 2004
Réélection 21 mars 2010
13 décembre 2015
Président Jean-Jack Queyranne
Laurent Wauquiez
Successeur Florence Cerbaï
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Privas (France)
Nationalité Française
Parti politique PS
Diplômé de Université Lyon-III
Profession Cadre territorial
Site web hervesaulignac.fr

Hervé Saulignac, né le à Privas (Ardèche), est un homme politique français. Membre du Parti socialiste, il est député de la 1re circonscription de l'Ardèche depuis le et conseiller général puis conseiller départemental du canton de Privas depuis le .

BiographieModifier

Ardéchois d'origine, Hervé Saulignac est né à Privas en 1970. Son engagement politique remonte à son implication lors des manifestations lycéennes contre les lois Devaquet et la mort, le , de Malik Oussekine. Quelques années plus tard, étudiant en histoire à Lyon-III, il fonde avec d'autres étudiants l'association Hippocampe, engagée dans la lutte contre le négationnisme, l'antisémitisme et le racisme.

Assistant parlementaire du député de l'Ardèche Pascal Terrasse[1] au lendemain de sa victoire en 1997, il adhère au Parti socialiste en 1998 après avoir milité au sein du Mouvement des jeunes socialistes.

Élu conseiller municipal de Privas en 2001, il deviendra premier adjoint de la ville en .

En 2004, il est élu conseiller régional de Rhône-Alpes. Il occupe jusqu'en 2010 le poste de conseiller délégué à l'Énergie et aux Technologies de l'Information et de la Communication, en étant dans le même temps président du Comité Régional du Tourisme (Rhône-Alpes Tourisme). En , à l'aube des élections régionales de 2010, il est nommé directeur de campagne[2] avec Najat Vallaud-Belkacem. Après sa réélection aux élections régionales en 2010, il est vice-président délégué à l'aménagement des territoires, aux Espaces Rhône-Alpes et aux grands projets.

Il est élu conseiller général du canton de Privas à l'occasion de l'élection partielle de 2009[3]. Réélu en et , il est jusqu'en , 1er vice-président délégué aux finances départementales et à la réforme territoriale avant de devenir président du conseil général le à la suite de la démission de son prédécesseur Pascal Terrasse[4]. Au lendemain des élections départementales, il est réélu à la présidence du conseil départemental[5], le .

En 2007, il est à l'origine de la fondation du Syndicat Mixte Ardèche Drôme Numérique[6] en tant que conseiller régional délégué au numérique. Le , il est élu président du syndicat.

En , il est candidat du PS aux élections sénatoriales mais est battu par les candidats de l'UMP, Mathieu Darnaud et Jacques Genest[7].

En tant que membre du Syndicat Mixte de l'Espace de Restitution de la Grotte Chauvet[8], Hervé Saulignac pilote le projet d'inscription de la grotte ornée du Pont d'Arc dite grotte Chauvet au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle est inscrite sur la liste des biens culturels du patrimoine mondial depuis le lors de la 38e session de l'UNESCO organisée au Qatar. Le , il inaugure la réplique au côté du président de la République, François Hollande[9].

Le , à la suite des élections départementales et lors du renouvellement des instances de l'Assemblée des départements de France (ADF), il est élu membre du bureau[10].

Il est élu député de la 1re circonscription de l'Ardèche le [11].

Début juillet 2020, il porte en commission spéciale un amendement[12] controversé de la loi bioéthique, généralisant le dépistage pré-implantatoire des aneuploïdies (initialement présenté par le député Philippe Berta) en examen à l'Assemblée nationale[13].

En mai 2022, il est investi par le Parti socialiste, pour la coalition Nouvelle Union populaire écologique et sociale, dans la 1re circonscription de l'Ardèche[14]. Bien qu'ayant obtenu l'investiture de la Nupes, il ne s'en réclame pas, ce qui conduit à des tensions avec une partie des militants locaux, qui lui reprochent également de ne pas défendre le rétablissement de la retraite à 60 ans[15],[16].

Au second tour du 19 juin des Législatives 2022 qu'il remporte avec plus de 60% de voix, Hervé Saulignac est classé DVG par le Ministère de l'Intérieur[17].

MandatsModifier

Mandats en coursModifier

Anciens mandatsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Chargé de l'Aménagement du territoire.
  1. « Pascal Terrasse, Député de l'Ardèche, Ancien Président du Conseil général », sur www.pascalterrasse.fr (consulté le ).
  2. « Cybercampagne » (consulté le ).
  3. « Cantonale/Privas : le PS garde son siège », sur Le Figaro (consulté le ).
  4. « Pascal Terrasse démissionne de la présidence du conseil général de l'Ardèche », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )c
  5. « Réélection d'Hervé Saulignac à la tête du Département de l'Ardèche. Source: Libération » (consulté le ).
  6. « 11 juin 2009 : le projet ADN officiellement lancé », sur ardechedromenumerique.fr (consulté le ).
  7. « Résultats des élections sénatoriales 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Derrière la grotte Chauvet, une affaire de gros sous », sur Le Huffington Post (consulté le ).
  9. Présidence République, « Inauguration de la caverne du Pont d'Arc » (consulté le ).
  10. « Assemblée générale ADF 13 mai 2015 : Vers une nouvelle gouvernance | Bienvenue sur le site de l'Assemblée des Départements de France », sur www.departements.fr (consulté le ).
  11. Résultats officiels de la 1re circonscription de l'Ardèche, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  12. « Assemblée nationale ~ BIOÉTHIQUE (no 2658) - Amendement no 853 », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  13. Emma Donada, « Un projet de loi ayant pour but «d'éradiquer la trisomie 21» est-il en cours d'examen ? », sur Libération.fr, (consulté le )
  14. « CARTE. Législatives : découvrez qui sont les candidats déjà déclarés dans votre circonscription », sur Franceinfo, (consulté le )
  15. Pauline Graulle, « Des socialistes retors : un pour tous, pas tous pour un », sur Mediapart (consulté le )
  16. « Privas : les Insoumis demandent à Hervé Saulignac de clarifier ses positions », sur France Bleu,
  17. « Élections législatives françaises de 2022 », sur Ministère de l'Intérieur,
  18. « Hervé Saulignac élu président du conseil départemental » (consulté le )
  19. « Hervé Saulignac, président du syndicat mixte ADN » (consulté le )
  20. « Hervé Saulignac, réélu conseiller régional, décroche une vice-présidence » (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier