Hervé Ier de Léon (seigneur de Léon)

Seigneur de Léon, aristocrate breton

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Hervé de Léon.

Hervé Ier de Léon (seigneur de Léon) est le fondateur de la branche de la famille de Léon à l'origine de la seigneurie de Léon, qui succède à la Vicomté de Léon.

BiographieModifier

Hervé Ier est le fils cadet de Guyomarch IV de Léon, vicomte de Léon et de son épouse Nobilis (Nobile).

À la mort de son père le , le duc Geoffroy II de Bretagne, s'empare de la châtellenie de Lanmeur-Morlaix et l’intègre dans le domaine ducal. Puis, afin d'affaiblir la maison de Léon, il décide de scinder ses domaines et il attribue à Hervé second fils de Guyomarch IV de Léon : Daoudour et Landerneau, ainsi qu'un fief enlevé à la châtellenie de Saint-Renan dit ensuite « vicomté de Coat-Méal » ; en outre il accorde au cadet les fiefs de la maison de Léon en Cornouaille c'est-à- dire les seigneuries de Daoulas, de Crozon, de Porzai et de Plouié. Hervé et ses successeurs prirent alors le titre de « seigneur de Léon[1] » étant vassal de la branche aînée des vicomtes de Léon.

Hervé Ier meurt le [2].

Mariage et descendanceModifier

Hervé Ier épouse Margilie, alias Marguerite, fille d'Alain III, vicomte de Rohan, et de Constance de Penthièvre, sœur du duc de Bretagne Conan IV. De cette union naissent :

Notes et référencesModifier

  1. Arthur de La Borderie Histoire de Bretagne, Joseph Floch, Imprimeur éditeur à Mayenne, 1975. Tome troisième p. 83
  2. Selon le nécrologe de Landevennec
  3. Frédéric Morvan, Patrick Kernévez, Généalogie des Hervé de Léon (vers 1180 – 1363), 2008, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 29 septembre 2017.

BibliographieModifier