Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hershey.

Hershey's
logo de Hershey's
illustration de Hershey's

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Milton S. HersheyVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock Exchange (HSY)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social HersheyVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires Hershey Trust Company (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité ChocolaterieVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.hersheys.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Hershey's (The Hershey Company) est une entreprise agro-alimentaire américaine spécialisée dans la fabrication de confiseries. Outre ses propres recettes, elle fabrique pour le compte de Nestlé certaines marques destinées au marché nord-américain, telles que Smarties ou Kit Kat. L'entreprise possède une filiale qui produit les réglisses Twizzlers, la Y&S Candies Inc., qu'elle a achetée en 1977.

HistoireModifier

Elle est fondée en 1894 par Milton S. Hershey[1].

En 1907, la société introduit au marché Hershey's kiss[2].

 
Chocolat Hershey's.

En 2002, Hershey est l'objet d'une offre d'acquisition de Wrigley pour 12 milliards de dollars, offre qui est directement rejetée par Hershey[3],[4].

En juin 2016, Hershey annonce rejeter une offre d'acquisition de la part de Mondelez International d'environ 23 milliards de dollars[5]. Mondelez renonce à l'opération en août 2016[6].

En décembre 2017, Hershey annonce l'acquisition pour 921 millions de dollars d'Amplify Snack Brands, une entreprise américaine spécialisée dans les snacks salées[7] et qui détient notamment depuis 2016 la marque de chips Tyrells[8].

En septembre 2018, Hershey annonce l'acquisition de Pirate Brands à B&G Foods pour 420 millions de dollars[9].

Mises en cause et controversesModifier

En 2015, le groupe Hershey's a été attaqué en justice aux États-Unis à la suite de la révélation de faits de travail des enfants et l'esclavage dans les plantations de cacao[10]. En 2019, Hershey's annonce qu'il ne peut pas garantir que ses produits chocolatés sont exempts de travail d'enfants esclaves car la traçabilité n'est assurée que sur environ 50% de ses achats. Le Washington Post souligne que l'engagement de mettre fin sous 4 ans à l'esclavage des enfants dans la filière du chocolat, pris en 2001 sous la pression du Congrès des États-Unis, n'a pas été tenu en 2005 ni lors des échéances successives de 2008 et 2010, et qu'il ne le sera pas non plus en 2020[11].

RéférencesModifier

  1. (en) N.r. Kleinfield, « HERSHEY BITES OFF NEW MARKETS », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2018)
  2. (en) « How the Hershey's Kiss Conquered Valentine's Day », sur Time (consulté le 30 août 2018)
  3. (en) Andrew Ross Sorkin, « Hershey Trust Halts Auction Despite Offer Of $12 Billion », The New York Times, 18 septembre 2002.
  4. (en) Sherri Day et Andrew Ross Sorkin, « Candy Giants Both Show New Faces In Failed Deal », The New York Times, 19 septembre 2002.
  5. (en) Lauren Hirsch, « Hershey rejects $23 billion Mondelez takeover offer », Reuters, 30 juin 2016.
  6. Stéphane Lauer, « Le groupe américain Mondelez renonce à racheter le chocolatier Hershey », Le Monde, 30 août 2016.
  7. Gayathree Ganesan et Uday Sampath Kumar, « Hershey, Campbell bet nearly $6 billion on healthy snacks makers », sur Reuters,
  8. Elsa Conesa, « Les chips Tyrrells croquées par les chocolats Hershey's », sur Les Echos,
  9. « Hershey to buy cheese puffs maker Pirate Brands for $420 million », sur Reuters,
  10. « Nestlé, Mars et Hershey’s visés par une plainte sur la traite des enfants », sur le site du quotidien Le Monde, 02 octobre 2015 à 19h49 (consulté le 3 septembre 2019)
  11. (en) « Cocoa’s child laborers », sur le site du quotidien Washington Post (consulté le 3 septembre 2019)

Lien externeModifier