Hermann Mattison
Hermanis Matisons.jpg
Hermann Mattison
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 37 ans)
RigaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Hermanis MatisonsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Hermann Karlovis Mattison (aussi connu sous le nom de Hermanis Matisons) est un joueur d'échecs letton et compositeur d'études d'échecs né le à Riga et mort le à Riga (à 38 ans)[1].

Palmarès (1924–1931)Modifier

Champion de Lettonie en 1924 (avec 11,5 points sur 13, +10 =3)[2], Mattison finit premier (devant Colle et Max Euwe) au tournoi de Paris 1924 (tournoi individuel organisé en marge des Jeux olympiques d'été et ancêtre des olympiades d'échecs)[3]. L'année suivante, il remporta le tournoi de pâques à Bromley en 1925, puis fut vainqueur à Bartfeld 1926 (+4 =8, ex æquo avec Tartakover), neuvième au tournoi de Budapest 1926, avec la moitié des points (7,5 / 15) et deuxième du tournoi de Königsberg 1926. En 1928, il termina troisième (derrière Przepiorka et Euwe) du championnat olympique amateur organisé en marge de l'Olympiade de La Haye. En 1929, il marqua la moitié des points lors du tournoi de Carlsbad (remporté par Nimzowitsch devant Capablanca). Lors de ce même tournoi, il compose une étude basée sur la partie opposant Vera Menchik et Milan Vidmar, qui sera publiée pour la première fois dans la revue Jaunākās Ziņas[4].

Lors de l'olympiade d'échecs de 1931 à Prague où il jouait au premier échiquier, Mattison obtint un score modeste de 50 % (+3 –3 =8) mais il fut le premier joueur à battre le champion du monde Alexandre Alekhine depuis 1927 (Alekhine obtint la médaille d'or individuelle à l'olympiade). Mattison battit également Akiba Rubinstein et Milan Vidmar et l'équipe de Lettonie finit 5e-7e de l'olympiade[5]. Ce fut sa dernière compétition. Mattison mourut de la tuberculose en 1932. Il est enterré au Cimetière de la Forêt.

Quelques parties de référenceModifier

Une étude célèbreModifier

H. Mattison
Shackhmatny Listok, 1927, 1er Prix[6]
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Les Blancs jouent et gagnent

Notes et référencesModifier

  1. (en)Zenon Franco, Rubinstein: Move by Move, Everyman Chess, (ISBN 9781781943144, lire en ligne), p. 103
  2. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs : Traité complet, Robert Laffont, , 1600 p. (ISBN 2221059131), p. 806.
  3. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, éd. PUF, 1967
  4. (en)Robert B. Tanner, Vera Menchik: A Biography of the First Women's World Chess Champion, with 350 Games, McFarland, (ISBN 9781476624983, lire en ligne), p. 281
  5. (en)« 4th Chess Olympiad: Prague 1931 », sur olimpbase.org (consulté le 25 janvier 2017)
  6. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs : Traité complet, Robert Laffont, , 1701 p. (ISBN 978-2221110133), p. 1363.

MonographiesModifier

  • Timothy G. Whitworth, Mattison's Chess Endgame Studies., British Chess Magazine, 1987.
    Contient l'intégrale des études de Mattison.

Liens externesModifier