Hermann Ier de Saxe

Hermann Billung[1], né vers 900/912 et mort le à Quedlinbourg, est un noble saxon, l'ancêtre de la dynastie des Billung. Il fut duc de Saxe, désigné procurateur par le roi Otton Ier en 961 et régnant jusqu'à sa mort.

Hermann Ier de Saxe
Image dans Infobox.
Hermann (à droite) et l'empereur Otton Ier, Sächsische Weltchronik, vers 1270.
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Père
Billung (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Imma (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Oda (d)
Hildesiut (?) (d)
Mathilde von Lothringen (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Bernard Ier de Saxe
Swanhilde von Sachsen (d)
Mathilde de Saxe
Liudger Billung von Sachsen Graf in Westfalengau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

OrigineModifier

L'origine des ancêtres de la famille Billung est restée méconnue et diverses conjectures ont pu être formulées. Selon les chroniques de l’écolâtre Adam de Brême du XIe siècle, il est issu de milieux modestes ; d'autre part, l'obituaire de l'église collégiale Saint-Michel à Lunebourg (XIIIe siècle) suggére une filiation avec un comte en Ostphalie nommé Billung (mort le ) et son épouse Emma (?). Selon toute probabilité, Hermann est de parenté avec les descendants de Widukind, chef des Saxons à l'époque de Charlemagne. Il a deux frères aînés, le comte Wichmann Ier dit l'Ancien (mort en 944) et Amelung (mort en 962), évêque de Verden.

Chef militaireModifier

L'empereur Otton le Grand le fait margrave (princeps militiae)[2] en 936 de la région frontalière où vivaient les Vélètes, les Abodrites, les Wagriens et les Vikings, puis procurator regis du duché de Saxe en 962[3].

Mariage et descendantsModifier

Hermann Billung épousa Oda (morte le après 973) puis Hildesuit (?) toutes deux d'origine inconnue. Cinq enfants sont nés de ces unions :

Notes et référencesModifier

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands
  2. Thompson, 479. Cet événement est rapporté dans les Annales Corbeienses, par Widukind de Corvey, par Dithmar et par Adam de Brême.
  3. The new Cambridge medieval history, Volume 3. p. 269

BibliographieModifier

  • (de) Althoff: Das Bett des Königs in Magdeburg. Zu Thietmar II,28, in: Helmut Maurer/Hans Patze (Hrsg.), Festschrift für Berent Schwineköper. Zu seinem 70. Geburtstag, Sigmaringen 1982, S. 141–153
  • (de) Wolfgang Giese: Der Stamm der Sachsen und das Reich in ottonischer und salischer Zeit : Studien zum Einfluß des Sachsenstammes auf die politische Geschichte des Deutschen Reichs im 10. und 11. Jahrhundert und zu ihrer Stellung im Reichsgefüge mit einem Ausblick auf das 12. und 13. Jahrhundert. Wiesbaden 1979. (ISBN 3-515-02787-4).
  • Thompson, James Westfall, Feudal Germany, Volume II: New East Frontier Colonial Germany, New York, Frederick Ungar, 1928.
  • Timothy Reuter, Rosamond McKitterick, The new Cambridge medieval history, Volume 3, Cambridge University Press, 2005. (ISBN 0521364477)

Liens externesModifier