Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Hermann Höfle.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Höfle.

Hermann Höfle
Naissance
Augsbourg, Empire allemand
Décès (à 49 ans)
Bratislava, Tchécoslovaquie
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Kaiserstandarte.svg Deutsches Heer
War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
SA-Logo.svg Sturmabteilung
Flag of the Schutzstaffel.svg Schutzstaffel
Grade HH-SS-Obergruppenfuhrer-Collar.png SS-Obergruppenführer
Années de service 1916-1945
Commandement Divers Nationalsozialistisches Kraftfahrkorps (1934-1943)
Höhere SS- und Polizeiführer de Brunswick et de Slovaquie (1943-1945)
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre civile espagnole
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Soulèvement national slovaque (1944)
Famille Marié, deux enfants

Hermann Höfle ( - ) est un officier SS et chef supérieur de la SS et de la police allemand pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'un officier des Postes, il fut mobilisé dans l'armée impériale allemande en 1916 en tant que soldat du Königlich Bayerisches Infanterie-Regiment « Großherzog Friedrich II. von Baden » Nr. 8 et sert également de pilote d'observation pendant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il fait partie du Freikorps von Epp et du Bund Reichskriegsflagge (en) d'Ernst Röhm, participant au putsch de la Brasserie en novembre 1923. Il rejoint officiellement la Sturmabteilung (SA) au début des années 1930. De 1920 à 1934, il est officier dans la Reichswehr et quitte le rang de major de la réserve. Parlant l'espagnol couramment, il est qualifié comme interprète en 1931[1]. Il s'est marié en 1925 et a eu deux filles[2].

De août 1934 à janvier 1937, il est l'un des leader du Corps de transport nazi (NSKK) à Munich, directeur du NSKK Reichsführerschule de 1935 à 1937 et, à partir d'août 1937, inspecteur de la formation NSKK. Il dirigea la brigade NSKK « Ostmark » de juin à septembre 1937, puis successivement chef du NSKK Motorgruppe « Niederschlesien » jusqu'en décembre 1941 et chef du NSKK Motorgruppe « Upper Silesia » à partir du . En outre, il a dirigé le NSKK Verkehrskompanien dans le corps[3].

Höfle ne rejoignit officiellement le parti nazi qu'en mai 1937 (membre n° 3 924 970) et rejoignit la SS en juillet 1943 à la demande du Reichsführer-SS Heinrich Himmler (membre n° 463 093). De septembre 1943 à octobre 1944, il est nommé Höhere SS- und Polizeiführer de Brunswick. De fin septembre 1944 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il occupa un poste similaire en Slovaquie[1]. Depuis ce poste, il joua un rôle de premier plan dans la répression du soulèvement national slovaque[4]. Arrêté par les autorités tchécoslovaques, il fut jugé avec Hanns Ludin. Tous deux ont été condamnés à mort et exécutés par pendaison le [5]. Toutefois, certaines sources affirment qu'il est décédé en détention le 3 décembre[1].

DécorationsModifier

PromotionsModifier

Date Rang
Août 1916 Fahnenjunker[7],[8]
Novembre 1916 Gefreiter[8]
Janvier 1918 Fähnrich[8]
Janvier 1918 Leutnant[8]
Avril 1925 Oberleutnant[8]
Novembre 1933 SA-Standartenführer
Août 1934 NSKK-Standartenführer
Avril 1935 NSKK-Oberführer
Janvier 1936 NSKK-Brigadeführer
Septembre 1937 NSKK-Gruppenführer
Janvier 1939 NSKK-Obergruppenführer
Juillet 1943 SS-Gruppenführer und Generalleutnant der Polizei
Avril 1944 SS-Obergruppenführer und General der Polizei
Juillet 1944 SS-Obergruppenführer und General der Waffen-SS

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich, Francfort sur le Main 2007, p. 260.
  2. Ruth Bettina Birn : Die Höheren SS- und Polizeiführer. Himmlers Vertreter im Reich und in den besetzten Gebieten., Düsseldorf 1986, p. 336
  3. Dorothee Hochstetter: Motorisierung und Volksgemeinschaft: Das nationalsozialistische Kraftfahrkorps (NSKK), 1931-1945, Oldenbourg Wissenschaftsverlag 2005, p. 135
  4. Wolfgang Venohr, « Aufstand für die Tschechoslowakei: Der slowakische Freiheitskampf von 1944 », Hamburg, C. Wagner, (consulté le 6 octobre 2012), p. 204ff.
  5. Wolfgang Venohr, « Aufstand für die Tschechoslowakei: Der slowakische Freiheitskampf von 1944 », Hamburg, C. Wagner, (consulté le 6 octobre 2012), p. 282f.
  6. a et b Rangliste des Deutschen Reichsheeres, Mittler & Sohn Verlag, Berlin, S. 162
  7. Forum.axishistory.com: SS OGRUF Hermann Johann Matthäus HÖFLE. Gezien op 7 mei 2017.
  8. a b c d et e (fr)Google Books: Allgemeine SS - Polizei - Waffen SS Volume 3, p 1944. Gezien op 23 februari 2018.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Ruth Bettina Birn: Die Höheren SS- und Polizeiführer. Himmlers Vertreter im Reich und in den besetzten Gebieten. Droste Verlag, Düsseldorf, 1986. ISBN 3-7700-0710-7.
  • Dorothee Hochstetter: Motorisierung und Volksgemeinschaft: Das nationalsozialistische Kraftfahrkorps (NSKK), 1931–1945, Oldenbourg Wissenschaftsverlag, München 2005, ISBN 978-3-486-57570-5.
  • Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich. Fischer, Frankfurt am Main 2007. ISBN 978-3-596-16048-8. (Aktualisierte 2. Auflage).
  • Wolfgang Venohr: Aufstand für die Tschechoslowakei. Der slowakische Freiheitskampf von 1944. Christian Wegner-Verlag, Hamburg 1969.