Ouvrir le menu principal

Herman Van Holsbeeck

joueur de football belge

Herman Van Holsbeeck
Image illustrative de l’article Herman Van Holsbeeck
Herman Van Holsbeeck au complexe de Neerpede.
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (65 ans)
Lieu Bruxelles
Poste Manager
Parcours junior
Saisons Club
1962-1973Drapeau : Belgique Royal Racing White
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1973-1978Drapeau : Belgique KAV Dendermonde
1973-1976Drapeau : Belgique KS Louvain
1976-1977Drapeau : Belgique VG Oostende
1977-1978Drapeau : Belgique R. Union St-Gilloise
1978-1979Drapeau : Belgique Racing Jet de Bruxelles
1979-1983Drapeau : Belgique KHO Bierbeek
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1995-1997Drapeau : Belgique RWD Molenbeek (secrétaire)
1997-1999Drapeau : Belgique RWD Molenbeek (manager)
1999-2003Drapeau : Belgique KSK Lierse (manager)
2003-...Drapeau : Belgique RSC Anderlecht (manager)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1983-1984Drapeau : Belgique KHO Bierbeek (entraîneur/joueur)
1984-1986Drapeau : Belgique Scup Jette (jeunes)
1986-1987Drapeau : Belgique RWD Molenbeek (adjoint)
1989-1991Drapeau : Belgique Racing Jet de Wavre (adjoint)
1991-1993Drapeau : Belgique KSK Londerzeel
1993-1994Drapeau : Belgique Racing Jet de Wavre
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Herman Van Holsbeeck (né le 5 novembre 1954 à Woluwe-Saint-Lambert) est un ancien joueur de football et ancien dirigeant sportif belge. Ancien manager général du Royal Sporting Club Anderlecht.

BiographieModifier

Après une brève carrière d'entraîneur, Herman Van Holsbeeck devient secrétaire du RWD Molenbeek en 1995. Durant la saison 1997-1998, il succède au manager Johan Vermeersch alors que le club bruxellois opère au même moment un changement de président. En 1999, il part au Lierse SK[1] et est remplacé par Freddy Smets.

En 2003, il est débauché au Lierse par Roger Vanden Stock, président du RSC Anderlecht, afin de prendre la relève de Michel Verschueren[2]. Il travaille alors dans l'ombre du « Renard Argenté » pendant un an avant de reprendre définitivement la barre. Il se fait très rapidement remarquer chez les « Mauves et Blancs » par sa politique de transferts, exploitant au maximum la « filière argentine ». Entre autres, il attire ainsi Nicolás Frutos en 2006, qui s'avère être très vite prolifique avant d'être taraudé par des blessures à répétition qui l'obligent à prendre sa retraite à seulement 29 ans[3], et Lucas Biglia[4], joueur prometteur et futur capitaine du Sporting. La même année, il recrute également Mbark Boussoufa et Ahmed Hassan qui deviendront, eux-aussi, des joueurs essentiels.

Ce sont justement ses décisions en matière de recrutement qui en feront un sujet récurrent à la polémique car, si la politique de transfert d'Herman Van Holsbeeck se voit jonchée de quelques beaux succès, elle a aussi présenté quelques échecs retentissants, ce qui lui vaut dans la presse en 2010 le bilan d'un transfert sur deux ratés[5]. Dès cet instant, tous les transferts qu'il réalise seront scrutés à la loupe par tous les observateurs et l'objet de commentaires, rarement élogieux, très souvent incendiaires.

Durant le mercato d'été 2011, et après une décevante troisième place, Herman Van Holsbeeck se retrouve dans l'œil du cyclone et les supporters exigent des renforts de poids. Il réalise alors trois transferts retentissants : les ex-Standardmen Dieumerci Mbokani et Milan Jovanović ainsi que le brugeois Ronald Vargas. Les deux premiers viennent de vivre une saison compliquée avec peu de temps de jeu, le troisième arrive blessé au Stade Constant Vanden Stock. Ces transferts à priori risqués s'avèrent toutefois très vite être des succès[6], même si Ronald Vargas n'aura pas l'occasion de briller longtemps, victime d'une nouvelle blessure au genou. Quelques mois plus tard, il récidive en transférant un autre joueur issu d'une équipe rivale, le Standard de Liège, lui aussi blessé: Gohi Bi Cyriac[7]. S'il signe un beau coup avec ces arrivées, surtout de Mbokani et Jovanović, cela s'inscrit toutefois dans un cadre financier défavorable car le club vient d'enregistrer un déficit de 2 millions d'euros[8] et les salaires de ces deux gros calibres ne risquent pas d'améliorer la situation lors du bilan comptable suivant, ce qui soulève l'inquiétude des observateurs.

En novembre 2012, il est hospitalisé pour une grosse surcharge de travail[9].

En , le magazine Sport/Foot Magazine révèle que sur 40 millions d'euros de budget d'Anderlecht, 60% seraient dévolus à la masse salariale[10]. Dès lors, certains font le rapport avec la période d'Herman Van Holsbeeck au Lierse qui a, sous sa conduite, connu une période financière difficile[10], ce qui contraste avec les louanges postées sur le site officiel du club lors de son départ[2].

Début 2014, Herman Van Holsbeeck est à nouveau sur la sellette, le RSC Anderlecht vient d'enregistrer une série de résultats décevants et l'entraîneur John van den Brom est remis en question. Étant donné que c'est lui qui a fait venir le Hollandais au Sporting, HVH est la cible de toutes les critiques[11]. John van den Brom sera d'ailleurs limogé par la suite en [12], fragilisant ainsi la position de Van Holsbeeck, celui-ci ayant fait le forcing pour recruter le batave[11]. Les critiques sont tellement virulentes que la rumeur circule même qu'il serait lui aussi démis de ses fonctions en fin de saison et les noms de potentiels successeurs, dont celui de Mogi Bayat, commencent à circuler[13].

À l'occasion du mercato 2015-2016, quelques jours avant la clôture de celui-ci, Herman Van Holsbeeck boucle le transfert de Stefano Okaka. Celui-ci se distingue jusque-là plus par ses frasques extra-sportives, à l'occasion desquelles il est comparé à Mario Balotelli[14], que par ses prouesses sur le terrain et, dès lors, les critiques fusent une nouvelle fois de toutes parts[15]. L'attaquant va toutefois se montrer très vite indispensable et incontournable, endossant même un moment le « taureau d'or » de meilleur buteur de la Jupiler League fin . Son rendement diminuera toutefois fortement dans la seconde partie de la saison mais il sera néanmoins décisif lors des play-offs, entretenant l'illusion d'un titre encore possible pour le Sporting.

À l'aube de la saison, le Sporting connait la période de transfert la plus active depuis très longtemps, pas moins de treize joueurs quittent le club qui enregistre également neuf arrivées. Les staffs techniques et médicaux sont également totalement renouvelés. En , il réalise le transfert le plus cher du championnat belge en bouclant l'arrivée de l'international roumain, Nicolae Stanciu, pour un montant record de 9,8 M€[16]. Stanciu ne parviendra cependant jamais à convaincre et le Sporting le laisse filer en au Sparta Prague lors du mercato hivernal[17].

Le rachat du club par Marc Coucke[18] jette un peu la confusion sur qui peut faire quoi lors de la période de transfert, l'avenir de Van Holsbeeck au sein du Sporting s'inscrivant dès lors en point d'interrogation. Les Mauves et Blancs saluent l'arrivée du seul Kenny Saief[19] alors que, du côté des sorties, Sofiane Hanni a rejoint le Spartak Moscou[20] et Hamdi Harbaoui est parti à Zulte Waregem[21] déforçant ainsi le secteur offensif, ce qui n'est pas du goût du nouveau président qui le fait savoir sur les plateaux de la VRT[22].

L'annonce imminente de Luc Devroe comme successeur de Van Holsbeeck est alors pressentie par tous les observateurs[23].

Le 6 avril 2018, Herman Van Holsbeeck est licencié par la nouvelle direction du Sporting et remplacé par Luc Devroe[24].

Le 10 octobre 2018, HVH est interpellé dans une affaire gigantesque du football belge (surnommée le Footbelgate) qui tourne autour de Mogi Bayat. Cette affaire concerne le blanchiment d'argent, la fraude et les matchs truqués[25].

 PalmarèsModifier

Transferts marquantsModifier

AnecdotesModifier

 Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Herman Van Holsbeek (RWDM) naar SK Lierse », Het Belang van Limburg, (consulté le 28 octobre 2015)
  2. a et b (nl) « Herman Van Holsbeeck vertrekt naar Anderlecht », sur lierse.com, (consulté le 28 octobre 2015)
  3. Angelo Volpe, « Nicolas Frutos arrête sa carrière », Le Soir, (consulté le 4 juin 2016)
  4. « L'argentin Lucas Biglia 4 ans à Anderlecht! », sur LaLibre.be, (consulté le 20 juillet 2017)
  5. « Un transfert sur deux est raté », La Dernière Heure/Les Sports, (consulté le 28 octobre 2015)
  6. (nl) « Van Holsbeeck: "Anderlecht zijn identiteit teruggegeven" », sur belgiumsoccer.be, (consulté le 28 octobre 2015)
  7. « Cyriac a signé à Anderlecht », sur RTBF.be, (consulté le 28 juillet 2017)
  8. « Le RSCA a enregistré 2 millions de pertes en 2010 », La Dernière Heure/Les Sports, (consulté le 28 octobre 2015)
  9. « Herman Van Holsbeeck va mieux! », sur DHnet.be, (consulté le 20 juillet 2017)
  10. a et b Thomas Bricmont et Bruno Govers, « Anderlecht : le(s) compte(s) de Van Holsbeeck », Sport/Foot Magazine, (consulté le 30 octobre 2015)
  11. a et b Julien Collignon, « Van Holsbeeck décrédibilisé », sur 7sur7.be, (consulté le 28 octobre 2015)
  12. (nl) « Anderlecht-voorzitter: "De spelers zijn de grote schuldigen" », sur sporza.be, VRT, (consulté le 30 octobre 2015)
  13. « Mogi Bayat pressenti pour remplacer Van Holsbeeck à Anderlecht », Sport/Foot Magazine, (consulté le 30 octobre 2015)
  14. Julien Collignon, « "La réputation d'Okaka? Ce n'est pas Balotelli" », sur 7sur7.be, (consulté le 28 octobre 2015)
  15. Thomas Bricmont, « Van Holsbeeck : " J'ai rarement autant été insulté que lors du transfert d'Okaka " », Le Vif, (consulté le 28 octobre 2015)
  16. « Stanciu devient le transfert le plus cher du championnat belge! », sur RTBF.be, RTBF, (consulté le 20 juillet 2017)
  17. Guillaume Raedts, « Anderlecht: Nicolae Stanciu a officiellement rejoint le Sparta Prague », sur sudinfo.be, Groupe Sudpresse, (consulté le 2 mars 2018)
  18. « Revente du Sporting d’Anderlecht: le RSCA a trouvé un accord avec Marc Coucke », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le 2 mars 2018)
  19. Martin Weynants, « Kenny Saief rejoint Anderlecht et Vanhaezebrouck », sur RTBF.be, RTBF, (consulté le 2 mars 2018)
  20. Bruno Verscheure, « Hanni: 'L'attitude des supporters a joué dans ma décision de quitter Anderlecht' », sur sport.be, (consulté le 2 mars 2018)
  21. « Mercato : Hamdi Harbaoui au SV Zulte Waregem », sur rsca.be, (consulté le 2 mars 2018)
  22. « Marc Coucke se lâche sur un plateau télé flamand: "Je n’ai pas compris le mercato du RSCA" », La Dernière Heure/Les Sports, (consulté le 2 mars 2018)
  23. « Luc Devroe à Anderlecht avec Marc Coucke? "De la clarté cette semaine" », La Dernière Heure/Les Sports, (consulté le 2 mars 2018)
  24. « Privacy settings », sur www.7sur7.be (consulté le 21 juin 2018)
  25. Clément Guillou, « Corruption : les petits arrangements du football belge », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  26. a b c d et e « Palmares - RSCA », sur RSCA.be, (consulté le 19 juillet 2017)
  27. (nl) « Herman Van Holsbeeck familie van Joe », Het Nieuwsblad, (consulté le 28 octobre 2015)