Herman Teirlinck

écrivain belge
Herman Teirlinck
Teirlink1905.jpg
Herman Teirlinck en 1905.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
BeerselVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Huis van Herman Teirlinck (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Archives conservées par

Herman Louis Cesar Teirlinck, né à Molenbeek-Saint-Jean le et mort à Beersel le (à 88 ans), est un écrivain belge néerlandophone. Il est le fils de l'écrivain et folkloriste Isidoor Teirlinck. Artiste polyvalent : poète et prosateur, essayiste et dramaturge, fondateur de revues littéraires, ainsi que dessinateur et peintre, enlumineur et créateur de mobilier, enseignant et conférencier, acteur et réalisateur il est aussi auteur de scénarios[2].

Il est professeur de littérature et directeur de l'Institut supérieur des arts décoratifs.À plusieurs reprises, Teirlinck a participé activement à des revues qui ont joué un rôle clé dans le renouveau de la littérature flamande[3].

Herman Teirlinck fut également précepteur du futur roi Léopold III.

Le cinéaste Henri Storck lui a consacré un film biographique en 1954.

La maison de Teirlinck à Beersel est actuellement un musée consacré à l'écrivain et une galerie d'art[3].

DistinctionsModifier

Herman Teirlinck est le premier lauréat du prix des lettres néerlandaises en 1956.

BibliographieModifier

  • Verzen (1900)
  • Landelijke historiën (1901, roman)
  • De wonderbare wereld (1902, roman)
  • Het stille gesternte (1903, roman)
  • 't Bedrijf van den kwade (1904, roman)
  • De doolage (1905, roman)
  • Zon, een bundel beschrijvingen (1906, essai)
  • De kroonluchter, kunstgenootschap (1907, roman)
  • Het avontuurlijk leven van Lieven Cordaat (1908)
  • Mijnheer J.B. Serjanszoon, orator didacticus (1908, roman)
  • Het ivoren aapje (1909, roman)
  • Johan Doxa, Vier herinneringen aan een Brabantschen Gothieker (1917, roman)
  • De Nieuwe Uilenspiegel of de jongste incarnatie van den scharlaken Thijl (1920, d'après le conte populaire)
  • De vertraagde film (1922, théâtre)
  • Ik dien (1924, théâtre)
  • De man zonder lijf (1925, théâtre)
  • De wonderlijke mei (1925 théâtre)
  • De leemen torens (1928, roman épistolaire avec Karel van de Woestijne)
  • De ekster op de galg (1937, théâtre)
  • Elckerlyc (1937)
  • Ave (1938, théâtre)
  • Maria Speermalie, 1875-1937 (1940, roman)
  • De XXXX brieven aan Rolande (1944)
  • Het gevecht met de engel (1952, roman)
  • Zelfportret of Het galgemaal (1955, roman)
  • Wijding voor een derde geboorte (1956, essai sur la théorie du théâtre)
  • Dramatisch Peripatetikon (1959, traité de théâtre)
  • Œuvres, 8 vol. (1955-1969)
  • Œuvres, 9 vol. (1973)

HommageModifier

La bibliothèque communale néerlandophone d'Evere commémore son nom[4].

Le nouveau centre administratif du Gouvernement flamand à Bruxelles situé juste à côté de Bruxelles Environnement sur le site de Tour et Taxis porte son nom.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier