Herméneutique biblique

L’herméneutique biblique est l’étude des principes d’interprétation de la Bible. Elle fait partie du domaine de l’herméneutique.

JudaïsmeModifier

Dans le judaïsme, l’herméneutique biblique utilise notamment la midrash, une méthode juive d’interprétation de la Bible hébraïque et des règles qui structurent les lois juives [1].

ChristianismeModifier

Dans le christianisme, l’herméneutique biblique s’appuie sur diverses doctrines[2].

Quatre sens de l'ÉcritureModifier

La doctrine des quatre sens de l'Écriture est une méthode d’interprétation qui prend en compte les quatre lectures possibles d’un texte biblique, soit littéral ou historique, allégorique, tropologique (ou moral), et anagogique [3]. Selon les auteurs, le sens allégorique est aussi appelé spirituel ou christologique.

Au IIIe siècle, le théologien Origène, diplômé de l’école théologique d'Alexandrie, a formulé le principe des trois sens de l’Écriture (littéral, moral et spirituel), à partir de la méthode juive d’interprétation (midrash) utilisée par Paul de Tarse dans l’Épître aux Galates chapitre 4[4].

Au IVe siècle, le théologien Augustin d'Hippone a développé cette doctrine qui est devenue les quatre sens de l'Écriture[5].

ChristocentrismeModifier

Le christocentrisme place Jésus-Christ au centre de l’interprétation de tous les livres la Bible[6]. Le concept a été développé par le théologien Augustin d'Hippone au 4e siècle, en se basant sur les épîtres pauliniennes[7].

Théologie de l'allianceModifier

La théologie de l'alliance étudie la Bible en fonction des alliances entre Dieu et les humains[8]. Elle a été développée par les théologiens Irénée de Lyon au 2e siècle et Augustin d'Hippone au 4e siècle [9].

Méthode historico-grammaticaleModifier

La méthode historico-grammaticale cherche à découvrir le message initial que les auteurs voulaient transmettre aux lecteurs en analysant les textes avec la grammaire, la littérature et l’histoire [10]. Elle a été développée par le théologien Johann August Ernesti en 1761[11].

DispensationalismeModifier

Le dispensationalisme étudie la Bible en structurant sept dispensations prévues par Dieu pour l’histoire humaine[10]. Il a été développé par le théologien John Darby en 1840 [12].

RéférencesModifier

  1. Norman Solomon, Historical Dictionary of Judaism, Rowman & Littlefield, USA, 2015, p. 313
  2. Watson E. Mills, Roger Aubrey Bullard, Edgar V. McKnight, Mercer Dictionary of the Bible, Mercer University Press, USA, 1990, p. 372-375
  3. Bruce Corley, Steve Lemke, Grant Lovejoy, Biblical Hermeneutics: A Comprehensive Introduction to Interpreting Scripture, B&H Publishing Group, USA, 2002, p. 102
  4. Kevin J. Vanhoozer, Dictionary for Theological Interpretation of the Bible, Baker Academic, USA, 2005, p. 283-284
  5. (en) Chad Brand et Eric Mitchell, Holman Illustrated Bible Dictionary, USA, B&H Publishing Group, , p.206-207.
  6. Rik van Nieuwenhove, An Introduction to Medieval Theology, Cambridge University Press, UK, 2012, p. 16
  7. Kevin J. Vanhoozer, Dictionary for Theological Interpretation of the Bible, Baker Academic, USA, 2005, p. 800
  8. Brand et Mitchell 2015, p. 356.
  9. Jeremy M. Kimble, Ched Spellman, Invitation to Biblical Theology, Kregel Academic, USA, 2020, p. 289
  10. a et b (en) Mal Couch, Dictionary of Premillennial Theology, USA, Kregel Publications, , p.95.
  11. Anthony C. Thiselton, Hermeneutics: An Introduction, Wm. B. Eerdmans Publishing, USA, 2009, p. 140
  12. Ed Hindson, Dan Mitchell, The Popular Encyclopedia of Church History, Harvest House Publishers, USA, 2013, p. 119.

BibliographieModifier

  • Gilbert Dahan, Lire la Bible au Moyen Âge -essais d'herméneutique biblique, Droz, 2006, 448 p.