Ouvrir le menu principal

Herbert Dieckmann[1] est un spécialiste des Lumières né le à Duisbourg et décédé le à Ithaca[2]. Historien et théoricien de la littérature, il vécut aux États-Unis à partir de 1939.

Sommaire

CarrièreModifier

Dieckmann soutint son doctorat en 1930 sous la direction d'Ernst Robert Curtius à Bonn : le titre en était Die Kunstanschauung Paul Claudels. En 1933, il émigra avec sa femme d'origine juive, le savant allemand Liselotte Dieckmann, née Neisser, d'abord à Rome, puis à Istanbul en 1934. Il y enseigna à l'École des langues étrangères (Yabancı Diller Okulu) et fut aussi chargé de donner des cours d'italien et de latin à l'Université d'État d'Istanbul . Le couple émigra aux États-Unis et fut naturalisé en 1945. De 1949 à 1956, Dieckmann fut professeur à l'université de Washington à Saint-Louis. Il fut par la suite "Fulbright Lecturer" au Collège de France (1956-57) ; "Smith Professor of French and Spanish" et "Chair of the Department of Romance Languages and Literature" à l'Université de Harvard (1957-66), enfin "The Avalon Foundation Professor in the Humanities" à l'Université Cornell (1967-74).

Dieckmann a fait après la guerre en 1949, la découverte sensationnelle de la succession de Denis Diderot (Fonds Vandeul), dans le Château des Ifs (Seine-Maritime). Il a publié le matériau littéraire sous le titre Inventaire du fonds Vandeul et inédits de Diderot en 1951. Inventaire du fonds Vandeul et inédits de Diderot a créé la base pour une édition complète de Diderot, Œuvres complètes en 1975 (édition dite DPV, qui représente Dieckmann / Varloot / Proust), pour laquelle il a collaboré avec Jacques Proust, Jean Varloot et Jean Fabre[3].

Dieckmann était chevalier de la Légion d'honneur.

PublicationsModifier

  • Inventaire du fonds Vandeul et inédits de Diderot, Droz, Genève 1951.
  • Cinq leçons sur Diderot, Genève 1959.
  • Diderot, Œuvres complètes. Édition critique et annotée, publiée sous la direction de Herbert Dieckmann, Jean Fabre et Jacques Proust; avec les soins de Jean Varloot, Paris 1975.

BibliographieModifier

  • Jacques Chouillet, Herbert Dieckmann : historien et philosophe des Lumières. In : Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie (ISSN 0769-0886) , 1989, no 1, p. 53-61.
  • Herbert Dieckmann, The Importance of the "Fonds Vandeul" Manuscripts for Studies of Diderot and the Eighteenth Century. Bulletin of the American Academy of Arts and Sciences Vol. 3, No. 8 (mai 1950), p. 2-4

NotesModifier