Ouvrir le menu principal

Henry Merle

entrepreneur et homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merle.
Henry Merle
Fonction
Maire de Salindres (d)
-
Émile Reboul (d)
Émile Reboul (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités

Henry Merle (né à Vienne le , mort en [1]) est un entrepreneur et homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Ancien élève de l'École Centrale des Arts et Manufactures, il fonde le 25 janvier 1855 la Société Henry Merle et Compagnie, pour exploiter une usine produisant du carbonate de soude puis de l'aluminium[2] à Salindres dans le département du Gard[3]. Il se rend acquéreur des marais salants de Camargue à Salin-de-Giraud et créé avec Jean-Baptiste Guimet, le 24 août 1855, la Compagnie des Produits Chimiques d’Alais et de la Camargue Henry Merle et Cie qui remplace la Société Henry Merle et Cie et qui deviendra Pechiney[4].

La production du carbonate de soude se fait par le procédé Leblanc à partir de 1857.

La production d'aluminium commence en 1860. Elle se fait par le procédé chimique Sainte Claire Deville.

Il est maire de Salindres de 1874 à 1876.

Henry Merle décède en 1877. Alfred Rangod[5] dit Péchiney[6] lui succède. La société devient Compagnie des produits chimiques d'Alais et de la Camargue, A.R. Pechiney et Compagnie (PCAC).

Louis Merle, le fils d'Henry Merle poursuivra l'œuvre de son père en collaborant avec le physicien Paul Heroult.

Notes et référencesModifier

  1. « Base Leonore : Henry Merle »
  2. « IHA - Article Cahiers d'Histoire de l'Aluminium », sur www.histalu.org (consulté le 23 mars 2016)
  3. Monique Périères, « Une grande Compagnie industrielle française : Péchiney », Revue de géographie alpine, vol. 43,‎ , p. 151–212 (DOI 10.3406/rga.1955.1169, lire en ligne, consulté le 23 mars 2016)
  4. « IHA - Repère Chronologique », sur www.histalu.org (consulté le 23 mars 2016)
  5. « Les petites cuillers de Martin Pechiney », sur cat.inist.fr (consulté le 23 mars 2016)
  6. La mère d'Alferd Rangot se remarie avec Martin Péchiney, in Ivan Grinberg L’ALUMINIUM, UN SI LEGER METAL

BibliographieModifier

  • Ivan Grinberg, L’aluminium, un si léger métal, Collection Découvertes, Gallimard, 2003

Lien externeModifier