Ouvrir le menu principal

Famille et jeunesseModifier

 
Henry Knox surveillant l'artillerie de l'armée continentale allant au siège de Boston.

Knox est le fils d'immigrants irlando-écossais, son père, capitaine dans la marine marchande meurt en 1759. Henry quitte l'école à douze ans et devient secrétaire dans une librairie afin d'aider sa mère. Il ouvrira plus tard sa propre librairie, la London Book Store, à Boston. Pratiquement autodidacte, il commence à lire des ouvrages militaires, en particulier ceux traitant d'artillerie.

Henry épouse Lucy Flucker (1756-1824), fille de loyalistes de Boston, le . Malgré les nombreuses et longues séparations dues à son engagement dans l'armée, ils resteront un couple uni tout au long de leurs vies et échangeront une importante correspondance. Lorsque le couple doit fuir Boston en 1775, Lucy, tout au long de la guerre d'indépendance, n'aura pas son propre foyer. Ses parents partent avec les troupes britanniques lors de leur retraite de Boston après la victoire de l'armée de George Washington à Dorchester Heights, qui ironiquement doit beaucoup à l'artillerie de Knox. Elle ne les reverra plus jamais.

Le , Henry Knox arrive à Cambridge (Massachusetts) avec l'artillerie qu'il a transporté de Fort Ticonderoga.

En 1783, il est l'un des fondateurs de la Société des Cincinnati.

HommagesModifier

Son nom fut donné au terrain militaire de Fort Knox, zone où se trouve la réserve d'or des États-Unis, et au Henry Knox Trail, réseau de chemins et sentiers dans l'État du Maine historiquement marqués par l'expédition Knox.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Henry Knox : Washington's artilleryman ; Richard M Strum; Stockton, NJ : OTTN Pub., 2007. (OCLC 70668694)
  • Henry Knox : General Washington's General ; Callahan North ; New York: A. S. Barnes and Co., 1958. (ISBN 0-15-216435-9)
  • Henry Knox, visionary general of the American Revolution ; Mark Puls; New York : Palgrave Macmillan, 2008. (OCLC 166373770)