Henry FitzAlan (12e comte d'Arundel)

noble britannique

Henry FitzAlan (né le et mort le ) 12e comte d’Arundel est un noble anglais.

Henry Fitzalan, 12e comte d'Arundel
Image dans Infobox.
Fonction
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Titre de noblesse
Comte d'Arundel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Formation
Activité
CourtisanVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
William FitzAlan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Lady Anne Percy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Lady Catherine Grey (d)
Mary Arundell (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Henry Fitzalan, Lord Maltravers (d)
Jane FitzAlan
Mary FitzAlanVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Distinction

Il est le fils unique de William FitzAlan (11e comte d'Arundel) et d'Anne Percy, fille de Henry Percy (4e comte de Northumberland). Il est le grand-père de Philip Howard (13e comte d'Arundel).

Il porte le prénom de son parrain, le roi Henri VIII qui le nomme Lord-chambellan en 1546. Il occupe le poste jusque 1550, sous Édouard VI.

Carrière à la cour de Henry VIIIModifier

À 15 ans, Henry Fitzalan devient page à la cour du roi Henri VIII, et accompagne le roi à Calais en 1532. Lorsqu'il atteint sa majorité, en 1533, il est convoqué au Parlement en tant que Lord Maltravers[1], un titre subsidiaire de son père, qui est toujours en vie. Il assiste aux procès d'Anne Boleyn et de son amant présumé, Lord Rochford, en mai 1536. En 1540, il est nommé député de Calais. Il y reste, améliorant les fortifications à ses propres frais, jusqu'à la mort de son père au début de 1544. Il retourne en Angleterre pour assumer le titre de comte, et il est fait chevalier de l'Ordre de la Jarretière. La guerre avec la France le ramène bientôt sur le continent, où il passe une grande partie de l'année 1544. Il revient ensuite en Angleterre, où le roi le nomme lord-chambellan[1].

Sous Edouard IVModifier

Après la mort du roi Henri VIII en 1547, Hery FtizAlan devient lord-grand-connétable lors du couronnement d'Édouard VI. Il reste lord-chambellan et, selon les termes du testament d'Henri, il est également désigné comme l'un des 12 exécuteurs testamentaires adjoints.

Sous Marie Ire (Tudor)Modifier

Henry FitzAlan fait partie du Conseil d'État formé en 1555 par le roi consort Philippe II[2].

Sous Élisabeth IreModifier

Henry FitzAlan fait partie du Conseil privé de la reine Élisabeth Ire, à l'instar de Nicholas Heath, Edward Stanley, 3e comte de Derby, ou encore Francis Talbot, 5e comte de Shrewsbury[3].

FamilleModifier

Henry Fitzalan est marié pour la première fois à Katherine Grey, fille de Thomas Grey, 2e marquis de Dorset (en), et de Margaret Wotton. Avec elle, il a trois enfants :

Il épouse ensuite Mary (en), fille de Sir John Arundell, issue d'une importante famille de Cornouailles, et veuve de Robert Radcliffe, 1er comte de Sussex (en). Ils n'ont pas d'enfants.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) 19911 Encyclopædia Britannica, Cambridge University Press, (lire en ligne), « Arundel, Earls of », p. 706-709
  2. (en) Vermeir René De Meulenaere Vincenzo, « “To bring good agreement and concord to Christendom.” The Conference of Marck (1555) and English neutrality, 1553-1557 », Revue du Nord, nos 400-401,‎ , p. 681-698 (DOI https://doi.org/10.3917/rdn.400.0681, lire en ligne, consulté le 16 avril 2021)
  3. Bernard Cottret, Les Tudors. La démesure et la gloire., Paris, Perrin, coll. « Synthèses Historiques », (lire en ligne), « 23. Élisabeth Ire, mère et épouse du royaume », p. 265-272

Liens externesModifier