Henry Delage

Henri Jean Delage dit Henry Delage, né le à Cambes (Gironde) et mort à Blaye le [1], est le naisseur, propriétaire et éleveur du cheval de concours de saut d'obstacles (CSO) Jappeloup. À la suite des succès de Jappeloup, ce restaurateur bordelais crée une marque de vêtements et de vin au nom du cheval. Il est le fondateur du Jumping international de Blaye dont il était président d'honneur[2],[3]. Il était président d’honneur de l’ADECSA (Association des éleveurs de chevaux de sport d'Aquitaine) depuis l'Assemblée Générale du [4].

Henry Delage
Henrydelageavecjappeloup.jpg
Henry Delage avec Jappeloup
Biographie
Naissance
Décès
(à 88 ans)
Blaye
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Né d'une famille modeste, Henry Delage perd son père à l'âge de 2 ans. Très bon élève, il est néanmoins obligé d'arrêter l'école à l'âge de 12 ans pour aider sa mère à subvenir aux besoins de la famille. Il commence à travailler en tant que jardinier et enchaîne les petits emplois. « J'étais tour à tour arboriculteur, bouvier, vigneron. J'ai longtemps poussé la charrue derrière les bœufs » dit-il[5]. C'est chez les Rougier qu'il approche son premier cheval, ce qui le motive à devenir éleveur.

À 17 ans, il participe à la libération du Front du Médoc. Il devient exploitant forestier dans la région blayaise, puis s'investit dans la restauration, créant divers établissements à Bordeaux et dans sa banlieue.[réf. nécessaire]

JappeloupModifier

Henry Delage, croyant posséder un futur bon sauteur, le montre à Pierre Durand, qui n'est pas de son avis : « Trop petit[réf. nécessaire] » déclare-t-il, déclinant la proposition de l'essayer. À 4 ans, Jappeloup mesure 1,58 m au garrot, ce qui ne correspond pas à la taille habituelle des chevaux les plus performants sur les terrains de CSO.

Un an plus tard, Pierre Durand revoit le cheval sur un terrain de concours et, impressionné par sa performance, contacte Henry Delage pour en devenir le cavalier attitré ; peu de temps après, le tandem remporte des titres, dont celui de champion olympique à Séoul en 1988.

Le nom « Jappeloup » est depuis devenu une marque déposée par Henry Delage ; en , Pierre Durand conteste cette décision[6].

Engagements sportifsModifier

En 1960, ce passionné de sport entreprend de relancer le club de football de la commune de Reignac. « À cette époque, le stade n’est qu’un champ d’ajoncs. Avec l’aide de ses ouvriers de la scierie ils entreprennent de tout refaire», témoigne Pierre Renou, le maire de Reignac. Henry Delage deviendra l’entraîneur du club pendant quelques années.[7]

Le football féminin alors inexistant en Gironde, Henry Delage vice-président du district départementale de football Gironde-Est et président de la commission de discipline durant les années 70 entreprend la création de la ligue de football féminin d'Aquitaine, il en sera président pendant 16 ans.[8]

Co-fondateur en 1977 du jumping international de Blaye dont la première édition eu lieu dans sa ferme équestre avant de déménager dans les douves de la citadelle de Blaye, il en fut le président jusqu'en 2002 puis président d'honneur à vie.[9]

Il sera également président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde.

Membre pendant les années 90 du conseil d’administration des Girondins de Bordeaux.

Aujourd'hui le stade de Reignac porte son nom.

Titres et décorationsModifier

Notes et référencesModifier