Henri de Montferrat

Henri de Montferrat
Titre Marquis Montferrat
(1042-1045)
Prédécesseur Guillaume III
Successeur Otton II
Biographie
Dynastie Alérames
Naissance vers 1020
Décès vers 1044/1045
Père Guillaume III de Montferrat
Mère Waza
Conjoint Adélaïde de Suse

Blason de Henri de Montferrat

Henri de Montferrat (italien Enrico del Monferrato), né vers 1020 et mort vers 1044/1045, est un prince appartenant à la dynastie des Alérames.

BiographieModifier

 
Adélaïde de Suse, épouse de Henri de Montferrat.

Henri est le fils cadet de Guillaume III de Montferrat et de son épouse Waza. À partir de 1042, il semble régner conjointement sur la Marche de Montferrat avec son frère aîné Otton II de Montferrat[1].

Probablement vers 1041, certainement le [2], il épouse Adélaïde de Suse, fille et héritière d'Oldéric-Manfred II d'Oriate et de la Marche de Turin, et veuve d'Hermann IV de Souabe[3], ce qui lui permet d'unir temporairement les deux grandes marches du nord-ouest de l'Italie : Turin et Montferrat.

Henri de Montferrat meurt sans héritier vers l'été 1044[2],[4] ou 1045[5].

Dans les mois qui suivent (vers 1045[6],[7] ou 1046[3],[8]) la mort d'Henri de Montferrat, Adélaïde de Suse épousera Othon (connu par la suite sous le nom d'Othon Ier de Savoie), fils d'Humbert aux-Blanches-Mains.

Notes et référencesModifier

  1. Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill , Leyde 1890-1893, réédition 1966, Volume III, chapitre XII §.10 « Montferrat » et tableau généalogique n° 35 p.  730-731.
  2. a et b Estudios genealógicos, heráldicos y nobiliarios en honor de Vicente de Cadenas y Vicent : con motivo del XXV aniversario de la Revista "Hidalguía.", Ediciones Hidalguia, Madrid, volume 2, 1978, 1062 pages, p. 401 (Lire en ligne)
  3. a et b André Palluel-Guillard, « La Maison de Savoie, dont la fiche « Othon (Odo, Oddon) » », sur le site des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - Sabaudia.org (consulté le 7 septembre 2016), p. 6.  .
  4. Léon Menabrea, Des origines féodales dans les Alpes occidentales, Imprimerie royale de Turin, 1865, p. 155
  5. (it) Merlone, ‘Prosopografia aleramica,’ p.  580.
  6. Previté-Orton et 1912, p. 204 (Lire en ligne).
  7. Laurent Ripart, « La mort et la sépulture du comte Humbert : une tradition historiographique reconsidérée », dans Fabrice Delrieux, François Kayser (dir.), Des plats pays aux crêtes alpines. Hommages offerts à François Bertrandy, Chambéry, , p. 71-86.
  8. Marie-José de Belgique, La maison de Savoie : La maison de Savoie : Les origines. Le Comte Vert. Le Comte Rouge, vol. 1, Paris, A. Michel, , 425 p., p. 32.

SourceModifier

  • (it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Enrico del Monferrato » (voir la liste des auteurs).
  • (it) R. Merlone, ‘Prosopografia aleramica (secolo X e prima metà dell'XI),' Bollettino storico-bibliografico subalpino, LXXXI, (1983), 451-585.
  • (en) Previté-Orton, The Early History of the House of Savoy, Cambridge University Press,