Henri de Milly

Henri de Milly dit Henri le Buffle (en lat. : Henricus Bubalus) est un noble croisé qui fut seigneur d'Arabie Pétrée, l'un des fiefs vassaux de la seigneurie d'Outre-Jourdain.

Henri de Milly
Titre de noblesse
Seigneur d'Arabie Pétrée (d)
Biographie
Décès
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Agnès Granier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Helvis de Milly
Agnès de Milly (d)
Étiennette de Milly
Sibille de Milly (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Milly.svg
Blason

Il est fils de Guy de Milly, seigneur de Naplouse et d'Étiennette de Milly et frère de Guy Francigena, sénéchal du royaume de Jérusalem, et de Philippe qui fut successivement seigneur de Naplouse, seigneur d'Outre-Jourdain et maître de l'ordre du Temple[1].

Il apparaît en 1155 comme témoin d'une charte où la reine Mélisende de Jérusalem confirme une donation faite par Hugues et Baudouin d'Ibelin en faveur de l'église du Saint-Sépulcre, puis dans une autre de la même année où son frère Philippe fait une donation en faveur de la léproserie Saint-Lazare de Jérusalem. Il est également témoin d'une charte du roi Amaury Ier de Jérusalem en 1164[1].

Les Lignages d'Outremer indiquent la femme d' « Henri le Bufle » était « la suer de Renaut seigneur de Seete », mais cela semble improbable, étant donné que la date de mariage des parents de Renaud Granier, comte de Sidon est estimée à 1138. Un autre manuscrit des Lignages d'Outremer mentionnent « Girart et Gautier, et Agnes qui espousa Henri le Bufle » comme les enfants de « Huistace Garnier … sire de Cesaire » et de son épouse « Heimeline, la niesse dou patriarche Ernoul de Jerusalem » mais cette affirmation se heurte également à un problème chronologique. Cependant, il semble certain qu'Agnès se rattache à la famille Granier, et la seule solution chronologiquement possible est qu'Agnès soit fille d'Eustache II Granier, comte de Sidon, et de Papia[1].

En tout cas, le couple a eu pour enfants[1] :

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Charles Cawley, « Jerusalem nobility - Lords of Nablus », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016