Henri Le Moal

universitaire français

Henri Le Moal, né à Plozévet le et mort à Rennes le , était un professeur de chimie, doyen de la Faculté des Sciences de Rennes et recteur de l'Académie de Rennes.

Henri Le Moal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Recteur de l'académie de Rennes (d)
-
Paul Henry (d)
Claude Durand-Prinborgne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
UniversitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Archives conservées par

Enfance et jeunesseModifier

Né le à Plozévet, Henri Le Moal est orphelin de guerre dès 1914[Quand ?]. Il fait ses études au lycée La Tour d'Auvergne de Quimper et obtient un baccalauréat de mathématiques et de philosophie[1].

En 1936, il est sélectionné dans l'équipe de France de football qui se rend aux Olympiades populaires de Barcelone, en réaction aux Jeux olympiques de Berlin. Les athlètes sont rapatriés[2] alors que commence la guerre d'Espagne.

CarrièreModifier

Après avoir servi dans l'armée française durant la Seconde guerre mondiale, il reprend ses études de chimie à la Libération et soutient sa thèse à la Faculté des sciences en 1952. Il est nommé maître de conférence[Quand ?], crée le laboratoire de physicochimie structurale[Quand ?] et travaille sur les mesures des constantes d'ionisation des acides[3].

En 1958, il est élu doyen de la Faculté des sciences de Rennes. Il lance alors le projet de construction du campus de Beaulieu. Le , il est nommé recteur de l'Académie de Rennes[3]. Il est à l'origine de la construction des universités de Rennes 1 et Rennes 2, de celle de Nantes et du campus de Brest[4].

En 1970, il refuse une mutation dans une autre académie et redevient enseignant à l'université.

Henri Le Moal a également participé à la construction de plusieurs lycées en Bretagne.[précision nécessaire]

Engagement politiqueModifier

Impliqué dans le développement économique de sa région, Henri Le Moal est vice-président de la Commission de développement économique régional (CODER) de Bretagne entre 1964 et 1973.

En 1977, Henri Le Moal, président départemental du Mouvement des Radicaux de gauche, soutient la candidature de la liste Union pour la Gauche d'Edmond Hervé à la mairie de Rennes[3]. Doyen du conseil municipal élu, il préside l'assemblée qui élit le nouveau maire, Edmond Hervé - et prononce à l'occasion quelques mots en breton[5]. En tant que 3e adjoint, il est chargé, entre 1977 et 1983, des questions de l'enseignement, des restaurants d'enfants et de la formation professionnelle et continue[6].

Il témoigne en faveur d'inculpés lors de procès visant le Front de libération de la Bretagne. Bretonnant, il se dit alors en faveur de la prise en compte de celle-ci dans l'enseignement, ainsi qu'à une décentralisation régionale[7].

Distinctions et hommagesModifier

Légion d'honneurModifier

Le , il reçoit la Légion d'honneur des mains d'Henri Fréville[8]. Henri Le Moal est promu officier de la Légion d'honneur en [6].

En , il reçoit la médaille vermeil de la ville de Rennes[9].

Lieux portant son nomModifier

 
La place du Recteur Henri Le Moal, à proximité immédiate du campus de Villejean.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives de Rennes, cote 1 D 319 : délibération municipale du 10 septembre 2001 : hommage au recteur Le Moal
  2. Ouest-Eclair, 22 juillet 1936. Consultable sur
  3. a b et c Henri Le Moal, recteur-bâtisseur : article de "Scientifiques dans la ville", par l'Espace des Sciences
  4. Archives de Rennes, cote 1 D 206 : délibération municipale à l'occasion du départ du recteur Le Moal
  5. "An devez -ma a zo ive eun devez braz, eun devez kaer evit an oll vretoned, e Roazon hag BREIZ, chomet tom d'o yez goz. Setu marteze ar vech kenta e vo klevet e barz TI-KER ROAZON, komz brezoneg. An dra-se a zo ive eur spi braz evit hor vro ha garom da greist galon". Archives de Rennes, cote 1 D 220 : déclaration d'Henri Le Moal, doyen d'âge, lors de l'installation du conseil municipal le 23 mars 1977
  6. a et b Ouest-France, 1er août 2001
  7. Henry et Lagadec 2008, p. 244
  8. Archives de Rennes, cote 15 W 1
  9. Archives de Rennes, cote 1 D 220 : déclaration d'Henri Le Moal, doyen d'âge, lors de l'installation du conseil municipal le 23 mars 1977
  10. Archives de Rennes, cote 1 D 321 : délibération municipale du 5 novembre 2001. Ouest-France, 19 décembre 2012, consultable sur Ouest-France.fr

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Lionel Henry et Annick Lagadec, FLB-ARB L'histoire (1966-2005), Fouesnant, Yoran Embanner, , 396 p. (ISBN 978-2952144650).  
  • André Lespagnol et Matthieu Leprince, Les mutations de l’enseignement supérieur et de la recherche en Bretagne (1945-2015) : Déploiement territorial, diversification et essais de structuration, Rennes, Presses universitaires de Rennes, , 482 p. (ISBN 978-2-7535-5134-3)

Liens externesModifier