Ouvrir le menu principal

Henri Larrivée

chanteur français d'opéra
Henri Larrivée
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité
Activités
Conjoint
Marie-Jeanne Lemière (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture

Henri Larrivée (né le à Lyon et mort le ) est un chanteur d'opéra français. Sa tessiture est basse-taille (équivalent à une voix de baryton)[1].

BiographieModifier

D'après Fétis, Larrivée travaillait en tant qu'apprenti auprès d'un perruquier quand le directeur de l'Opéra de Paris, Rebel, repéra son talent pour le chant et l'engagea dans les chœurs[2]. Il fait sa première apparition en tant que soliste en 1755 dans une reprise de Castor et Pollux de Rameau[3]. Il est particulièrement associé aux œuvres de Christoph Willibald Gluck, l'aidant à établir sa réforme de l'opéra en France[1]. Il trouvait le rival de Gluck, Niccolò Piccinni, moins sympathique mais a tout de même travaillé avec lui sur la création de plusieurs opéras, dont Roland (1778)[4].

Après avoir obtenu une rente en 1779, il se retire de l'Académie royale de musique en 1786 et consacre la plupart de son temps à s'occuper de ses deux filles (qui jouaient de la harpe et du violon)[5].

L'écrivain Émile Campardon a décrit Larrivée ainsi : « L'artiste, qui avait tout - une bonne figure, une grande variété, une voix souple, et un jeu à la fois naturel et intelligent - a bien mérité les applaudissements qu'il a reçu au cours d'une carrière de plus de trente ans. Presque chaque nouvelle œuvre dans laquelle il apparaissait était un succès. »[6]. Fétis affirme que Larrivée avait une tendance à chanter en nasal sur les notes aigües et cite un bon mot d'un membre du public : « Voilà un nez qui a une belle voix! »[7].

Larrivée était marié à la soprano Marie Jeanne Larrivée, née Lemière (1733-1786)[4].

Rôles créésModifier

Larrivée a été le premier chanteur à interpréter les rôles suivants[8] :

Larrivée aurait aussi dû jouer le rôle d'Arcalaüs dans Amadis de Gaule de Johann Christian Bach mais a été forcé de se retirer pour des raisons de santé.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Dratwicki p. 85
  2. Fétis p. 199
  3. Rushton p. 268
  4. a et b Rushton p. 269
  5. Pitou, p. 324
  6. Cité par Dratwicki, p. 85
  7. Fétis p. 200
  8. Pitou, pp. 322-323

SourcesModifier