Henri Ier de Vaudémont

Henri Ier de Vaudémont, né vers 1232, mort en 1278 est comte de Vaudémont de 1244 à 1278 et comte d'Ariano de 1271 à 1278. Il est fils de Hugues III, comte de Vaudémont, et de Marguerite de Bar.

Henri Ier de Vaudémont
Titre de noblesse
Comte de Vaudémont
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
FeudataireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Marguerite de Bar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Marguerite de la Roche (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Renaud de Vaudémont
Henri II de Vaudémont
Jacques de Vaudémont, Sire de Bainville et Bertringen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Vaudemont Arms.svg
Blason

Henri étant mineur à la mort de son père, la régence est assurée par Henri de Bois, chevalier, qui avait épousé Marguerite de Bar sa mère. Il fut déclaré majeur en juillet 1247.

En 1251, l'évêque de Toul, menacé par les bourgeois de sa ville appelle le comte de Bar Thiébaut II à son secours. Celui-ci se fait accompagner par Henri de Vaudémont, son cousin et vassal, et assiège Toul.

Henri accompagne ensuite Thiébaut qui soutient Gui de Dampierre dans le conflit de succession des comtés de Hainaut et de Flandre, mais ils sont vaincus à West-Capelle le par Florent V, comte de Hollande et Jean d'Avesnes.

En 1260, l'évêque de Metz Jacques de Lorraine meurt. Le comte de Bar et le duc de Lorraine Ferry III ont chacun leur candidat, et c'est celui de Lorraine, Philippe de Florange, qui est élu. En représailles, Thiébaut de Bar ravage le Messin et Ferry III attaque Henri de Vaudémont qui le bat à Vaxoncourt. D'autre conflits suivront, où il se fera une réputation d'homme de guerre vaillant et habile.

C'est grâce à cette réputation qu'il accompagne Charles d'Anjou à la conquête du royaume de Sicile en 1265. Il retourne en Sicile en 1270 et reçoit le le comté d'Ariano, puis le la charge de vicaire général de Toscane. Il effectue également quelques missions diplomatiques en Grèce (principauté d'Achaïe et duché d'Athènes).

Il épouse vers 1251 Marguerite de La Roche, fille de Guy de La Roche, duc d'Athènes[1], et a :

  • Renaud († 1279), comte de Vaudémont et d'Ariano
  • Henri II († 1299), comte de Vaudémont et d'Ariano
  • Jacques († 1299), seigneur de Blainville et de Bettingen, mariée Jeanne, une fille de Simon_IV_de_Sarrebruck-Commercy
  • Gui († 1299), chanoine à Toul
  • Catherine, mariée à Charles de Lagonesse, maréchal de Sicile
  • Alix, mariée à Louis de Roeriis
  • Marguerite, marié en 1271 à Thomas de Saint-Séverin, comte de Marsico

RéférencesModifier

  1. Georges Poull, La maison ducale de Lorraine devenue la maison impériale et royale d'Autriche, de Hongrie et de Bohême, Presses universitaires de Nancy, 1991, p 331

SourcesModifier

  • Michel François, Histoire des comtes et du comté de Vaudémont des origines à 1473, Nancy, Imprimeries A. Humblot et Cie, , 459 p. [détail des éditions]