Ouvrir le menu principal

Henri Fluchère

angliciste, homme de lettres, traducteur, critique
Henri Fluchère
Henri Fluchère.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Henri Eugène Auguste Fluchère (né à Marseille le , mort à Sainte-Tulle le ) est un universitaire et homme politique français.

BiographieModifier

Il est professeur d'anglais au lycée Thiers de Marseille, où il participe à la rédaction de la revue des Cahiers du Sud[1].

Parmi ses nombreux engagements, il fut président de la Société française Shakespeare et un critique littéraire renommé. Il joua un rôle important dans la création d'un centre de recherche élisabéthain à Aix-en-Provence et écrivit un livre sur les vins pour la série des Golden Guide (en). Il a également écrit le libretto de L'opéra du gueux, Op. 171 (1937), un opéra ballade en trois actes de Darius Milhaud. Son Laurence Sterne : de Tristram à Yorick, écrit originellement en français, a gagné le prix Scott Moncrieff pour la traduction qu'en a faite Barbara Bray.

Il fut maire de Sainte-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence) de 1949 à 1953, et conseiller général du canton de 1945 à 1951.

Le théâtre municipal de la ville de Sainte-Tulle porte son nom.

SourcesModifier

  • Fluchère, Henri. "Défense de la Lucidité." Dans T. S. Eliot: A Symposium, edited by Richard March et Thurairajah Tambimuttu. T. S. Eliot: A Symposium. Londres: Éditions Poetry, 1948.
  • Maguin, Jean-Marie. "Shakespeare Studies in France since 1960." Internet Shakespeare Éditions. May 2002.

Notes et référencesModifier

  1. alain paire, « Léon-Gabriel Gros, Saint-Jean Baptiste de la poésie », sur Galerie d'art Alain Paire - Aix en provence (consulté le 7 février 2019)