Henri Depireux

footballeur belge
Henri Depireux
Image illustrative de l’article Henri Depireux
Biographie
Nationalité Belge
Naissance (77 ans)
(Belgique)
Période pro. 1963-1980
Poste Milieu de terrain, attaquant, entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1963-1968 RFC Liège00- 00(-)
1968-1971 Standard de Liège091 (31)
1971-1973 Racing White00- 00(-)
1973-1974 RWD Molenbeek00- 00(-)
1974-1976 RFC Liège00- 00(-)
1976-1978 RJS Bas-Oha00- 00(-)
1978-1980 RFC Tilleur00- 00(-)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1960-1962 Belgique -19 ans009 0(0)
1967-1970 Belgique aspirants002 0(0)
1968-1971 Belgique 002 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1976-1978 RJS Bas-Oha
(entraîneur-joueur)
1978-1980 RFC Tilleur
(entraîneur-joueur)
1980-1981 UR Namur
1981-1982 KFC Winterslag
1986-1987 CF Os Belenenses
1991 Racing Jet Wavre
1987-1989 AC Bellinzone
1989 FC Metz020
1990 Red Star
1990-1991 CF Os Belenenses
1993-1994 AC Bellinzone
1996-1997 Cameroun
1997-1998 FAR Rabat
1998-1999 Sharjah SC
2000 Standard de Liège (entraîneur-adjoint)
2002 RFC Liège
2003 RCS Visé
2006-2007 RD Congo
2008 OC Khouribga
2008 USM Annaba
2009-2011 US Monastir
2011- Standard Fémina de Liège
2012-2013 RFC Tilleur
2015 Seraing United
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 1 février 2021

Henri Depireux, né le 1er février 1944 en Belgique, est un joueur international[1] et entraineur de football belge.

Carrière de joueur de clubModifier

Henri Depireux devient joueur de football professionnel à 16 ans. Il commence à jouer en tant que milieu de terrain et attaquant au RFC Liège à partir de 1963.

Rapidement, il y devient titulaire et joue en compagnie de Yves Baré, Guy Delhasse, Émile Lejeune, les frères jumeaux Albert et Gérard Sulon, Robert Waseige ou encore Victor Wégria.

En 1968, il part jouer au Standard de Liège. Avec René Hauss comme entraineur, il remporte trois années de suite le titre de champion de Belgique et arrive en quart de finale de la coupe des clubs champions en battant le Real Madrid, marquant le deuxième but.

En 1971, il quitte le Standard de Liège pour le Racing White, avant la fusion avec le Daring de Molenbeek. Le club obtient une qualification en coupe de l'UEFA.

Après la fusion des deux clubs, il est prolongé dans le nouveau club, nommé RWD Molenbeek.

Le club est de nouveau qualifié en coupe de l'UEFA.

Henri Depireux quitte le club bruxellois à 30 ans et retourne au RFC Liège pendant 2 saisons. Il devient entraineur-joueur du RJS Bas-Oha en 1976 en D3 belge pendant deux saisons avant de rejoindre le R.FC Tilleur au même poste pendant deux saisons.

Il termine sa carrière de joueur professionnel en 1980.

Sélections internationalesModifier

  • Il a été international dans les équipes belges juniores, et capitaine.
  • Il a été international militaire belge, et capitaine de l'équipe de Belgique militaire de football.
  • Il a été sélectionné comme international A de 1969 à 1971 et a participé au match Mexique-Belgique (amical, 1-0) et, en qualification de l'Euro 1972, au match Belgique - Écosse (3-0).

Présélectionné pour la coupe du monde 1970 au Mexique, il n'y a finalement pas participé, Paul Van Himst lui ayant été préféré.

Carrière d'entraîneurModifier

Henri Depireux a été entraineur de 1976 à 2015, principalement en Europe et en Afrique.

Il a commencé par des clubs belges - RJS Bas-Oha, Tilleur Fc (D3 belge), l'UR Namur (D3 belge), Winterslag (D2 belge), RJ Wavre (D2 belge) - puis européens - FC Metz (D1 française), Red Star (D2 française), Os Belenenses (D1 portugaise), AC Bellinzone (D1 suisse).

Il est ensuite devenu entraineur des Lions indomptables, l'équipe nationale du Cameroun, en 1997. Les Lions indomptables se sont qualifiés pour la phase finale de la coupe du monde 1998 en France deux journées avant la fin des éliminatoires, et pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) au Burkina Faso en 1998.

Il a rompu son contrat à la suite de différends avec les dirigeants du football camerounais, en raison d'irrégularités.

Il a rejoint ensuite le Maroc pour entrainer l'équipe des Forces armées royales (FAR) à Rabat, puis les Émirats arabes unis pour entraîner le Sharjah FC.

En 2000, il est devenu l'adjoint de Jean Thissen, au sein du staff technique du Standard de Liège. Cette saison l'équipe a enchaîné dix victoires consécutives.

Il est devenu manager général du RFC Liège (D2 belge) en 2002 puis entraîneur de CS Visétois (D2 belge) en 2003.

En juin 2006, il est devenu le sélectionneur de l'équipe de République démocratique du Congo de football[2],[3].

De janvier à juin 2008, il a entraîné l'Olympique de Khouribga, puis à partir de septembre, l'USM Annaba. Il a été limogé par ce dernier en décembre de la même année[4].

Le , il est devenu l'entraineur de l'Union sportive monastirienne.

Le , le Standard Fémina de Liège a annoncé officiellement que Henri Depireux serait leur nouvel entraîneur pour la saison 2011-2012. Mais il a quitté le club le , officiellement en raison de ses charges familiales et de son importante activité au sein de la cellule de scouting du Standard de Liège.

Alors qu'il était à la tête du Standard Fémina de Liège, le club a remporté la Coupe de Belgique, la BeNe Super Cup, une victoire (la première pour le club liégeois) en Ligue des champions, cinq victoires et un nul en championnat de Belgique.

En juillet 2012, Henri Depireux est devenu entraineur au Tilleur FC, à distinguer du R. FC Tilleur, le premier club où il a été joueur-entraîneur entre 1978 et 1980.

Le , il a été engagé comme entraîneur en D2 belge au RFC Seraing, avant de quitter le club quelques mois plus tard.

PalmarèsModifier

Comme joueurModifier

Comme entraîneurModifier

AnecdotesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier