Henri-Antoine Jacques

botaniste français
(Redirigé depuis Henri Antoine Jacques)

Henri-Antoine Jacques, né à Chelles en actuelle Seine-et-Marne le et mort à Châtillon le [1], est un pépiniériste rosiériste français, connu notamment pour avoir introduit en France le rosier Bourbon.

Henri-Antoine Jacques
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Antoine-Claude-Henry Jacques
Abréviation en botanique
JacquesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine

BiographieModifier

Il est né dans une famille de jardiniers et fait son apprentissage au jardin du Grand Trianon.

Après avoir exercé diverses fonctions, il devient en 1818[2] le jardinier en chef du duc d'Orléans, Louis-Philippe II d'Orléans, futur roi Louis-Philippe, au domaine royal de Neuilly jusqu'en 1848 (actuellement Neuilly-sur-Seine), ainsi qu'au parc Monceau. Il reçoit à partir de 1835 des gages de 14 000 francs par an, somme conséquente. Sa collaboration cesse lorsque le roi des Français abdique en 1848. Il laisse alors son affaire à son neveu, Victor Verdier.

Il est le créateur de nombreux cultivars, notamment des rosiers Bourbon, mais aussi d'autres classes de rosiers, dont certains sont encore en culture comme 'Félicité et Perpétue' (1828). Il s'intéresse à l'obtention de grimpants, obtenus en partie de Rosa sempervirens, introduite en 1826.

Il fut également un des premiers créateurs de cultivars d'iris de jardin.

Il figure parmi les membres fondateurs de la « Société horticole de Paris » fondée le devenue par la suite, en 1885, la Société nationale d'horticulture de France (SNHF).

Obtentions célèbresModifier

ŒuvresModifier

Antoine Jacques, en plus d'être un jardinier doué, était familier des écrits des grands botanistes de son époque. Il a publié lui-même des catalogues des plantes des parcs et jardins des domaines royaux et un ouvrage en quatre volumes sur la flore européenne en collaboration avec le botaniste François Hérincq, intitulé Manuel général des plantes arbres et arbustes: comprenant leur origine, description, culture, leur application aux jardins d'agrément, à l'agriculture, aux forêts, aux usages domestiques, aux arts et à l'industrie, et classés selon la méthode de Decandolle. Il a publié aussi des monographies sur les conifères et les choux de Chine (Pe-tsaï ou Brassica rapa subsp. pekinensis).

  • Manuel général des plantes, arbres et arbustes, ou flore des jardins de l'Europe, éd. Dusacq, Librairie agricole de la maison rustique, Paris, 1846.

Il fut également l'éditeur des « Annales de Flore et de Pomone »[6].

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès (avec date et lieu de naissance) à Châtillon sur Filae
  2. François Joyaux, Nouvelle encyclopédie des roses anciennes, Paris, Ulmer, (ISBN 2-84138-205-2), p. 88.
  3. Promesse de Fleurs
  4. (en) Fiche Help Me Find
  5. François Joyaux, Nouvelle Encyclopédie des roses anciennes, Ulmer, 2015, page 89.
  6. Lémon, Jacques et de Bure sur le site de la Société française des iris et plantes bulbeuses.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Jacques est l’abréviation botanique standard de Henri-Antoine Jacques.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI