Henri-Paul Rey

sculpteur français

Henri-Paul Rey, né à Pesmes (Haute-Saône) le [1], mort le à Malakoff, est un sculpteur français.

Henri-Paul Rey
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Malakoff
Nom de naissance
Paul Henri Albert Marie Rey
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Henri-Paul Rey étudie à l'École des beaux-arts de Besançon entre 1925 et 1927, sous la direction de Georges Laithier et Léon Tirode, puis sous celle d'Henri Bouchard, Jean-Antoine Injalbert, et Roger de Villiers à l'École des beaux-arts de Paris entre 1927 et 1933.

Il expose un bas-relief en bois au Pavillon de Franche-Comté à l'Exposition spécialisée en 1937, et une sculpture intitulée Arbre de la paix à la Foire internationale de New York de 1939-1940. Rey expose régulièrement au Salon des artistes français où il obtient des médailles d'or (1937), d'argent (1933) et de bronze (1932). Il est membre du jury du Salon des Arts Décoratifs.

StyleModifier

Henri-Paul travaille la pierre et le bois. Il est également céramiste.

Rey est un cubiste de deuxième génération[réf. nécessaire]. Il crée des œuvres basées sur la musique et la danse, et exécute des sculptures sur bois monumentales. Son travail exprime l'émotion et la sensibilité[C'est-à-dire ?]. Comme beaucoup de cubistes de la génération précédente, il est influencé par l'art primitif africain.

ŒuvresModifier

Ses œuvres sont conservées dans des musées en France à Paris, Dijon, Besançon, Pontailler sur Saône, et Arles, ainsi qu'aux États-Unis, au Canada et en Pologne, et dans d'autres institutions internationales.[réf. nécessaire]

Il travaille surtout dans sa région d'origine où l'on peut trouver des monuments comme à Saint-Ferréol et Saint-Ferjeux[précision nécessaire] dans la crypte de la Basilique de Monseigneur Dubourg, de Louis Pergaud à Fresnes-en-Woëvre (Meuse)[précision nécessaire], ou la Vierge des Buis à Besançon, dont la sculpture monumentale (7 mètres de haut) domine la ville. L’église de Pesmes abrite sa statue de Saint-Hilaire.

Rey crée des bustes et des médaillons d'écrivains, de peintres, d'hommes politiques et de personnalités scientifiques, dont Louis Lumière, Édouard Belin, Louis Guignard, le président Jules Grévy, Auguste Pointelin, et le cardinal Binet. Il est lauréat du prix international de la sculpture et est membre correspondant de l'Académie des Lettres, des Sciences et Arts de Besançon en 1971 (dont il reçoit une médaille d'or).

Liens externesModifier

RéférencesModifier