Ouvrir le menu principal

Henri-Louis Jaquet-Droz

horloger neuchâtelois de la fin du XVIIIe siècle
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Droz.
Henri-Louis Jaquet-Droz
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 39 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Horloger, inventeur d'automatesVoir et modifier les données sur Wikidata
Père

Henri-Louis Jaquet-Droz ( à La Chaux-de-Fonds à Naples, bourgeois de Genève en 1785[1]) est un horloger neuchâtelois de la fin du XVIIIe siècle.

Il n'avait pas encore 22 ans lorsqu'il apporta à Paris un automate dessinateur et une figure de jeune fille qui touchait du clavecin, suivait des yeux la musique, et indiquait la mesure par des mouvements de tête, se levait quand elle avait fini de jouer, et saluait la compagnie. Droz fabriqua encore deux mains artificielles remplaçant presque la nature; Jacques de Vaucanson lui dit en les voyant : « Jeune homme, vous commencez par où je voudrais finir »

Il a construit plusieurs automates avec son père Pierre Jaquet-Droz et Jean-Frédéric Leschot (1746-1824) pendant la période de 1768 et 1774 dont l’écrivain (constitué de 6000 pièces), la musicienne (2500 pièces) et le dessinateur (2000 pièces).

Sommaire

SourcesModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier