Ouvrir le menu principal

Henri-Joseph Blanquart de Bailleul

personnalité politique française
Henri-Joseph Blanquart de Bailleul
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
VersaillesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Henri-Joseph Blanquart de Bailleul[1] né à Calais le 27 avril 1758, mort à Versailles le 4 janvier 1841 issu d'une famille de magistrats, est un homme politique de la période fin du XVIIIe siècle-début du XIXe siècle.

Sommaire

Biographie[2]Modifier

En 1789, au moment de la Révolution française, Blanquart de Bailleul exerçait les fonctions de procureur du Roi à Calais.

En 1792, incarcéré à cause de son attachement à l'ancien ordre de choses, il ne sortit de prison qu'au 24 thermidor. Il fut bientôt appelé aux fonctions de maire de la commune de Calais, poste difficile alors à cause de l'émigration et de la rigueur des temps. La ville de Calais lui dut d'échapper à la famine, et il contribua avec quelques autres magistrats courageux à sauver de l'échafaud d'illustres naufragés, au nombre desquels se trouvait le duc de Choiseul, mort chevalier d'honneur de la reine Amélie.

En 1801, élu membre du corps législatif par l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer, Blanquart reçut la continuation de son mandat en 1806. Sur la présentation de l'assemblée, l'empereur le nomma questeur en 1807 et en 1809. Lorsqu'il alla, le jour de sa première nomination, remercier Napoléon, celui-ci lui dit : « J'ai voulu donner cette preuve d'estime au maire de Calais pour sa conduite dans l’affaire des naufragés. »

En 1811, il fit partie de la commission des finances.

Oubliant ce qu'il devait à Napoléon qui l'avait crée Baron, il signa, le premier, l'acte d'adhésion à sa déchéance et le 8 avril 1814 il accepta l'acte qui replaçait les Bourbons sur le trône.

Blanquart de Bailleul présida la députation qui fut chargée d'aller au-devant de Louis XVIII à Calais.

Le , Louis XVIII porté par les Coalisés débarque à Calais et le roi, peu de jours après, le nomma membre de la commission à laquelle fut confié la rédaction de la Charte constitutionnelle restaurant la monarchie, Louis XVIII devient roi de France.

Durant les Cent-Jours, Blanquart de Bailleul ne parut point sur la scène politique. Élu député après le second retour des Bourbons il siégea au centre-droit.

En 1816, il fut de nouveau envoyé à Douai en qualité de procureur général près la Cour royale.

En 1827, sur sa demande, on l'admit à la retraite, avec le titre de premier président honoraire près la même Cour.

En 1841, Blanquart meurt à Versailles dans les bras de son respectable fils Louis Blanquart de Bailleul, évêque de ce diocèse.

Il est inhumé dans la 1ère division du Cimetière du Montparnasse.

DécorationModifier

En 1841 officier de la Légion d'honneur, commandeur, de l’Ordre de Sainte-Anne de Russie.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Page 29- Galerie Douaisienne ou Biographie de la Ville de Douai par H. Duthillœul - imprimé par Adam Aubers à Douai en 1884 - archivé à la Bibliotheca Bodletana numérisé par Google Books
  2. Page 187- Galerie historique des contemporains ou nouvelle Biographie -tome second-par Rabaut Saint-Etienne et Lacretelle - imprimé par Auguste Wahlenà Bruxelles-1818 - numérisé par Google Books