Ouvrir le menu principal

Henge

structure architecturale préhistorique
Les trois henges quasi alignés du complexe de Thornborough Henges (Yorkshire du Nord, Angleterre).

Un henge (de l'anglais /hend͡ʒ/[1]) est une structure architecturale préhistorique presque circulaire ou ovale, délimitant généralement une zone de plus de 20 mètres de diamètre comprenant une limite de terrassement composée d'un fossé et d'un talus.

Les préhistoriens ont créé le mot henge par dérivation régressive (ou troncation) d'après le nom de Stonehenge, préexistant et attesté dès le Moyen Âge[2].

CaractéristiquesModifier

 
Le Cercle de Brodgar, Orcades, aire d'origine possible des henges

Le terrassement permet d'accéder à l'intérieur par une, deux ou quatre entrées. Les composants internes peuvent comprendre un portail, des cercles de bois, des enclos de poteaux, des cercles de pierres, des ensembles de quatre pierres, des monolithes, des poteaux isolés, des puits, des cuvettes, des alignements de poteaux ou de pierres, des monuments funéraires, un monticule central et des trous de piquets[3].

L'inefficacité défensive de leur talus avec fossé intérieur (cas le plus fréquent) conduit à considérer les henges non comme des ouvrages de défense, mais comme des places culturelles, cultuelles, cérémonielles, rituelles, ludiques, sportives ou tout cela à la fois.

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais britannique (Received Pronunciation) retranscrite selon la norme API. Voir (en) « Meaning of Henge in English », sur Cambridge dictionary (consulté le 6 septembre 2019)
  2. Oxford English Dictionary, Oxford, England, Oxford University Press, , « Stonehenge; henge2 »
  3. Selon la définition de l'English Heritage

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier