Hemechtsland a Sprooch

Hemechtsland a Sprooch

Cadre
But Promotion linguistique et culturelle
Fondation
Fondation octobre 1975
Fondateur Albert Piernet
Identité
Siège Manom (Moselle)
Drapeau de la France France
Président Albert Piernet
Vice-président François Pauly (en 1986)
Trésorier Marcel Konne (en 1986)
Affiliation Arelerland a Sprooch
Publication Revues, disques, divers

Hemechtsland a Sprooch, parfois écrit Hemechsland a Sprooch ou abrégé en HAS, est une association culturelle et linguistique fondée en 1975. Elle a pour but de promouvoir et de défendre la variante du francique luxembourgeois qui est traditionnellement parlée dans le département français de la Moselle, ainsi que la culture et l'histoire qui lui est associée.

Son nom peut se traduire en français par « Pays natal et langue » ou encore « Patrie et langue ».

HistoriqueModifier

L'association Hemechtsland a Sprooch est fondée en 1975 par Albert Piernet[1]. Après l'association du cercle René-Schikelé section Moselle créé en 1968[1], Hemechtsland a Sprooch serait la seconde association de ce type à avoir vu le jour en France (concernant les dialectes germaniques de Lorraine).

Du au , elle organisa une « Semaine culturelle francique » dans le pays thionvillois[2]. Soit un événement similaire au festival « Mir redde Platt »[N 1].

PublicationsModifier

Dans les années 1970 et 1980, l'association publiait régulièrement une revue intitulée Hemechtsland a Sprooch, revue culturelle du pays francique. Elle avait comme directeur de publication et rédacteur en chef M. Piernet[3]. Le premier numéro est paru en octobre 1975 sous le titre Sauvons notre langue.

Entre 1979 et 1983, l'association procède a des enregistrements audio dans 189 villages, dans le but de recueillir les differentes variantes du dialecte (vocabulaire, verbes irréguliers, etc)[4].

En la revue reparait après une interruption de quatre ans, cela selon une formule comportant pour chaque numéro un dossier en français sur un village donné. Soit son histoire, ses monuments, les spécificités de son dialecte, les sobriquets des habitants, etc. Ainsi que des chroniques plus générales en dialecte : textes et biographies de conteurs, ornithologie[5],[N 2]. Le premier numéro de cette série, inclut une carte générale de la « Moselle luxembourgeophone », avec le nom des villages en francique.

À partir de 1984, parait le premier calendrier de l'association, consacré aux Spottsnimm (sobriquets villageois), puis en 1985 des Virnimm (prénoms), des Sprachswierder (dictons) en 1986, 1987, 1988, 1989 et 1990, avec en 1986 une version en roman des dichotomes. 1991 voit la création d'un calendrier littéraire luxembourgeois.

Cartes de vœux, reproductions de cartes postales anciennes et auto-collants en platt complètent encore les productions de Hemechtsland a Sprooch.

À partir de , l'association publiait en parallèle une revue littéraire intitulée Hott a Mar, celle-ci étant entièrement rédigée en langue francique luxembourgeoise[6],[7].

En , Hemechtsland a Sprooch crée la collection Diddenuewenerland : Histoire du Luxembourg français, avec pour n°1, l'édition de l'ouvrage de Romain Wagner consacré à la "Seigneurie de Volmerange, Paroisse de Keybourg".

1988 voit la création de 2 nouvelles séries de publications d'un nouveau format intitulées Hënt et Zanz.

D'autre part, Elle éditait parfois en collaboration avec l'association culturelle « Arelerland a Sprooch » de Belgique. Celle-ci ayant pour but la promotion de la langue et de la culture luxembourgeoise du pays d'Arlon[8].

L'association est également à l'origine du groupe musical appelé « Déi vum Museldall »[9], qui se produira dans bon nombre de villages des pays thionvillois et sierckois, et éditera des disques vinyle et cassettes audio. L'auteur Daniel Laumesfeld en fit temporairement partie, de 1976 à 1978.

DiversModifier

  • Albert Piernet, Apprenons à parler le francique, 1977 (notice BnF no FRBNF34312958)
  • Romain Wagner, Seigneurie de Volmerange, Paroisse de Keybourg (notice BnF no FRBNF40937217)
  • Collection Diddenuewenerland : Histoire du Luxembourg français, 1986 (notice BnF no FRBNF40953398)

Premiers bulletinsModifier

  • N° 1 : Ech swätzen op Platt, an Dau, Firwat Nët ? Oktober-November 1975, 20 Säiten.    
  • N° 2 : Schwätz a schreiw op Platt ! Dezember 1975 - Januar 1976, 24 Säiten.    
  • N° 3 : Schwätz op Platt dommen Iesel ! Februar-März 1976, 28 Säiten.    
  • N° 4 : Loutrénger ! Swätz op Platt... Abrëll-Mee 1976, 32 Säiten.    
  • N° 5 : Kéng atoomzentral zu Kattenhuewen ! Juni-Juli 1976, 32 Säiten.    
  • N° 6 : Dreisprachigkeit, Trilinguisme, Dräisproochegkeet. Karschnatz-Hierschmount 1976, 32 Säiten. 
  • N° 7 : H.A.S. feiert säin éischte Gebursdag. Wäimount-Wantermount-Krëschtmount 1976, 32 Säiten. 
  • N° 8 : Arelerland as och Fränkeschland. Haartmount-Spierkel 1977, 32 Säiten.    
  • N° 9 : Fränkeschsprocch stéi op, et as Zäit ! Lentzmount-Gecksmount 1977, 32 Säiten.    
  • N° 10 : Mir wëllen am Hémecht liewen ! Mee-Braachmount 1977, 32 Säiten.    
  • N° 11 : Dans sa diversité notre langue est une. Hämount-Karschnatz 1977, 32 Säiten.
  • N° 12 : D'Weeweiser mussen och op Platt sin. Hierschmount-Wäimount 1977, 32 Säiten.    
  • N° 13 : Lothréngen eist Hemechtsland ! Wantermount-Krëschtmount 1977, 32 Säiten.    
  • N° 14 : La répression culturelle ! Haartmount-Spierkel 1978, 32 Säiten.    
  • N° 15 : Fränkeschland a Breizh, selwichte Kamp ! Haartmount-Spierkel 1978, 32 Säiten.    
  • N° 16 : Am Dëngscht vun der fränkescher Kultur. Mee-Broochmount 1978, 32 Säiten.    
  • N° 17 : Eis fränkesch Dierfer. Hämount-Karschnatz 1978, 32 Säiten.    
  • N° 18 : Leiert all eis Sprooch. Hierschmount-Wäimount 1978, 32 Säiten.

RevueModifier

Première sérieModifier

  • n°16, Les différentes langues franciques,
  • n°17, Le village lorrain (première partie),
  • n°18, Un atlas linguistique de la Lorraine germanique,

Deuxième sérieModifier

  • no 1, Le village lorrain (deuxième partie),
  • n°2, La musique traditionnelle francique,
  • n°3, Haut Harrisburg, mar Kättenuewen !,
  • n°4, Le Bildstock (première partie),
  • n°5, Le Bildstock (deuxième partie),

Série consacrée aux villagesModifier

  • n°1, Munnowen, 1983
  • n°2, Uderen, 1983
  • n°3, Kättewen, 1983
  • n°4, Opéch, 1984
  • n°5, Wöölmeréng, 1984
  • n°6, Gentréngen, 1984
  • n°7, Kinneksmaacher, 1984
  • n°8, Réisséng, 1984
  • n°9, Grouss-Hetténgen, 1985
  • n°10, Engléngen, 1985
  • n°11, Obonco, 1985
  • n°12, Woolkrénge a Metzénge, 1986
  • n°13, Ower-Jäiz, 1986
  • n°14, Kaunfen, 1987
  • n°15, Ruedemaacher, 1987
  • n°16, Metzerwis, 1987

Série intitulée HëntModifier

N° 1, 2. Trimester 1988, 80 Säiten.

S. 1..... Wat dran as.

S. 2..... Albert Louis Piernet : E puer Wierder fir unzefänken.

S. 5..... Romain Wagner : Escherange à travers les siècles.

S. 15... Albert Louis Piernet : Escherange au début du XXe siècle.

S. 19... J.P. Kirch : Règlement de l'église d'Escherange (1588).

S. 25... Guy-Henri Kleiner : Le premier drapeau.

S. 29... Albert Louis Piernet : Le Luxembourg français.

S. 47... François Pauly : La frontière linguistique, une frontière idéologique ?

S. 59... Victor Paradeis : Papa Jhampi an der Himmelspforte.

S. 66... Albert Louis Piernet : Aux origines du mot « Houseker ».

S. 69... Isi Comes : Musek, Gesank an Danz a lëtzebuurger Sprooch a Spéchwierder.

N° 2, 3. Trimester 1988, 80 Säiten.

S. 81.... Wat dran as.

S. 82.... Albert Louis Piernet : 'T Wuurt vum Präsident.

S. 85.... Auguste Haut : Le village et la seigneurie de Distroff.

S. 99.... Albert Louis Piernet : Distroff au début du XXe siècle.

S.107... Anita Stiller : Les actes de catholicité de la paroisse de Thionville.

S.125... Romain Wagner : Manom, un fer de lance laténien inédit.

S.130... Albert Louis Piernet : Le bilinguisme et ses avantages.

S.139... Albert Louis Piernet : Le chien dans la langue luxembourgeoise.

S.147... Isidor Comes : Den aarmen Théidi.

S.155... Information culturelle : Parution du Nr. 1 de la revue « Zanz ».

S.156... Information culturelle : Parution du calendrier 1989.

S.157... Information culturelle : Astérix en Luxembourgeois.

N° 3, 4. Trimester 1988, 80 Säiten.

S.161... Wat dran as.

S.162... Albert Louis Piernet : Éditorial, H.A.S à l'heure de la P.A.O.

S.165... Albert Louis Piernet : Du jardinage à la sidérurgie, Borggard.

S.190... Albert Louis Piernet : Beauregard en 1912.

S.202... Albert Louis Piernet : Une promenade à travers Beauregard.

S.217... Romain Wagner : Le lieu-dit « Geren ».

S.220... Henri Poinsotte : Huit anecdotes du Luxembourg français.

S.230... Anonim : Gi mer nit iwwerdubbert ?

S.235... Index 1988.

DisquesModifier

Artiste Titre Date
Déi Vum Museldall O Fränkeschland, Mäin Hemechtsland 1977
Déi Vum Museldall Volleksfest Am Lotréngerland
Déi Vum Museldall 1637-1987 : 350 Jor Ongléck 1987

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Festival de langue francique annuel en Moselle depuis 1999.
  2. (ISSN 0762-7440)

RéférencesModifier

  1. a et b Éric Auburtin, Langues régionales et relations transfrontalières dans l'espace Saar-Lor-Lux, Hérodote, 2002
  2. Langues et cité : Le francique (platt lorrain), mars 2014, no 25
  3. Albert Piernet sur le site du Musée Basque de Bayonne
  4. Hemechtsland a Sprooch : Munnowen, n°1, 1983
  5. Société d'histoire et d'archéologie de la Lorraine, Les Cahiers Lorrains, no 1, 1984, « Bibliographie »
  6. Hemechtsland a Sprooch, n°11, 1985
  7. Hott a mar sur le site de la BnF
  8. Des cartes de vœux originales à Arlon : Arelerland a Sprooch... Dites-le en Luxembourgeois, Le Soir, 14 décembre 1990.
  9. Déi vum Museldall sur Discogs