Ouvrir le menu principal

Heinrich Karl Brugsch

égyptologue allemand
Heinrich Karl Brugsch
Heinrich Brugsch.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Luisenfriedhof III (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Heinrich BrugschVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Köllnisches Gymnasium (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Fratrie
Enfant
Theodor Brugsch (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Luisenfriedhof III - Grab Joachim Brugsch.jpg
Vue de la sépulture.

Heinrich Ferdinand Karl Brugsch (né le à Berlin - mort à Charlottenbourg le ), est un égyptologue allemand, connu pour avoir fondé le ZÄS, Zeitschrift für Ägyptische Sprache und Altertumskunde (Magazine pour la langue et l'archéologie égyptiennes) en 1863.

BiographieModifier

Très jeune, Heinrich Karl Brugsch étudie les papyri et inscriptions en démotique sur lesquels il publie son mémoire en 1843 intitulé Scriptura Ægyptiorum Demotica (L'écriture démotique des Égyptiens).

En 1853, le gouvernement prussien l’envoie en Égypte et durant les quatre années qui suivirent, Heinrich travaille avec Auguste Mariette à Saqqarah, l’assistant dans la traduction des inscriptions du Sérapéum.

Heinrich fait ensuite office d'ambassadeur de Prusse en Perse lors d'une mission diplomatique en 1860, après quoi il est nommé consul au Caire en 1864.

En 1867, il obtient la chaire d’égyptologie à l'université de Göttingen.

Trois ans plus tard, il est l’invité du Khédive en Égypte et se voit attribuer le titre de Bey.

Ses nombreux séjours en Égypte (en 1853, en 1857-58, puis de 1864 à 1868) l'amènent en 1870 à diriger l'école d'égyptologie créée à Boulaq (près du musée) jusqu'à sa fermeture en 1879 et d'être honoré du titre de pacha en 1881.

Son frère Émile Charles Albert Brugsch le rejoignit pour le seconder.

Heinrich Brugsch s'est marié deux fois, avec Pauline Harcke en 1851 et Antonie Vestädnig en 1868.

PublicationsModifier

  • Monuments de l'Égypte. 1e série, Monuments servant à la connaissance des notations astronomiques des anciens Égyptiens et donnant des renseignements pour leur calendrier, C. David, Berlin, 1857.
  • Histoire d'Égypte dès les premiers temps de son existence jusqu'à nos jours, 1, L'Égypte sous les rois indigènes, J. C. Hinrichs, Leipzig, 1859.
  • Historique d'Égypte, 1, Introduction, Histoire des dynasties I-XVII, J. C. Hinrichs, Leipzig, 1875.
  • Avec F. L. Griffith et W. M. Flinders Petrie, Two hieroglyphic papyri from Tanis, Extra memoir of the Egypt exploration fund, Trübner, London, 1889.
  • Religion und mythologie der Alten Egypter nach den Denkmalern, J. C. Hinrichs, Leipzig, 1891.

Liens externesModifier