Heinrich Ernst Beyrich

paléontologue allemand

Heinrich Ernst Beyrich, né le à Berlin et mort le dans la même ville, est un paléontologue et professeur d'université allemand.

BiographieModifier

Né à Berlin, il fait ses études secondaires au Berlinisches Gymnasium zum Grauen Kloster où il obtient son Abitur, puis à l'université Humboldt où il suit des cours de botanique, zoologie et minéralogie. Il fait un séjour d'étude à Bonn, en 1834, où il suit les cours de Georg August Goldfuss et de Johann Jacob Nöggerath. Il obtient son doctorat en 1837 à Berlin, puis travaille au musée de minéralogie de l'université, devenant directeur de la collection paléontologique en 1857 et directeur du musée en 1875[1].

Il est l'un des fondateurs de la Société géologique allemande (Deutsche Gesellschaft für Geowissenschaften (de)) en 1848. Il s'intéresse à la stratigraphie et fait des recherches dans les montagnes rhénanes et dans les districts du Harz et des Alpes[1].

En 1854, il proposa le terme oligocène pour certaines couches intermédiaires du Tertiaire (aujourd'hui paléogène) entre l'éocène et le miocène. En 1865, il est nommé professeur de géologie et de paléontologie à l'université de Berlin. Lors de la création de la Commission géologique prussienne en 1873, il en est nommé codirecteur avec Wilhelm Hauchecorne. Il meurt à Berlin le .

PublicationsModifier

  • (de) Beitragezur Kenntniss der Versteinerun gen des rhinois Ubergangs-gebirges (1837).
  • (de) Uber einige hohmische Trilobiten (1845).
  • (de) Die Conchylien des Norddeutschen Tertiargebirges (1853-1857).

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Chisholm 1911.
  2. « Book of Members, 1780–2010: Chapter B », American Academy of Arts and Sciences (consulté le 25 juin 2011)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier