Ouvrir le menu principal


Le Heimatbund d'Alsace-Lorraine,(Elsass-Lothringische Heimatbund en allemand), fondé le 5 juin 1926 à Strasbourg, était l’une des plus importantes institutions du mouvement autonomiste alsacien-lorrain de l’entre-deux-guerres. L'objectif du Heimatbund (alliance patriotique) était l'autonomie de l'Alsace et de la Lorraine, dans le cadre de la République française, ainsi que la protection de la langue allemande. Son président fondateur fut le Dr. Eugène Ricklin, l'ancien président de la deuxième Chambre du Parlement du Reichsland d'Alsace-Lorraine, et son secrétaire général, Jean Keppi.

Le Heimatbund a rapidement entamé une coopération avec les mouvements autonomistes corses et bretons  (Coopération avec les mouvements de A Muvra et de Breiz Atao). Cependant, les autorités françaises ont effectué des nombreuses arrestations et ont interdit des publications. En avril 1927, un procès a été ouvert contre les autonomistes à Colmar, qui ont été accusées de complotistes et sécessionnistes par l'État français.

Le Heimatbund n'était pas un Parti politique, mais il a coopéré avec plusieurs partis autonomistes d'Alsace et de Lorraine. Après les élections législatives de 1928, un nouveau procès a été ouvert à Colmar qui a donné suite à des peines de prison. Malgré ces faits, en 1932, certains députés autonomistes réussirent à rentrer à l'Assemblée nationale.

Après l'occupation allemande de la France en 1940, certains autonomistes ont été commutés par le biais de la Gleichschaltung, à condition qu'ils rejoignent le mouvement national-socialiste.

Le Heimatbund dans le film "Les Alsaciens ou les Deux Mathildes"Modifier

En 1996, le long-métrage "Les Alsaciens ou les Deux Mathilde" (Die Elsässer en allemand) met en scène le mouvement autonomiste et le manifeste du Heimatbund. Dans la troisième partie du film (1927-1940) on peut voir la naissance du manifeste et l'arrestation d'une partie de ses adhérents.

LittératureModifier

  • Karl-Heinz Rothenberger: Die elsaß-lothringische Heimat- und Autonomiebewegung zwischen den beiden Weltkriegen, Europäische Hochschulschriften, Reihe 3, Band 42, 366 S., Peter Lang GmbH, Frankfurt am Main, München 1975.
  • Christopher J. Fischer: Alsace to the Alsatians. Visions and Divisions of Alsatian Regionalism, 1870-1939 (Studies in Contemporary European History, Vol. 5). Berghahn Books, New York-Oxford 2010