Heavy D

groupe de musique américain
Heavy D
Nom de naissance Dwight Errington Myers[1]
Naissance
Mandeville, Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Décès (à 44 ans)
Beverly Hills, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, acteur, producteur
Genre musical Hip-hop, new jack swing, RnB, reggae fusion
Années actives 19862011
Labels Uptown, MCA

Heavy D, de son vrai nom Dwight Errington Myers (-) est un rappeur, acteur et producteur américain d'origine jamaïcaine. Il est l'ancien leader du groupe Heavy D and the Boyz, un groupe de hip-hop aux côtés des danseurs et chanteurs G-Whiz (Glen Parrish), « Trouble » T. Roy (Troy Dixon), et Eddie F (né Edward Ferrell). Le groupe se maintient pendant les années 1990 et publie cinq albums produits par Teddy Riley, Marley Marl, DJ Premier, le cousin d'Heavy D Pete Rock et Eddie F[2].

BiographieModifier

CarrièreModifier

Heavy D naît le à Mandeville, en Jamaïque, d'une mère, Eulahlee Lee, infirmière, et d'un père, Clifford Vincent Myers, machiniste[3]. Au début des années 1970, sa famille emménage à Mount Vernon, dans la ville de New York[4] où il grandit[5].

Heavy D and the Boyz est le premier groupe signé sur le label Uptown Records, avec Heavy D comme chanteur et seul rappeur du groupe. Eddie F devient l'un des producteurs et le DJ du groupe. Les deux autres membres, T-Roy et G-Wiz, sont les danseurs. Leur premier album, Living Large, est publié en 1987. L'album est bien accueilli par la presse spécialisée, et contient quatre singles à succès. Dancer Troy « Trouble T. Roy » Dixon décède à 22 ans, succombant à une chute mortelle le à Indianapolis, dans l'Indiana. La mort de Dixon mène à la publication de l'album posthume, Peaceful Journey, certifié multiple disque de platine. Pete Rock and CL Smooth rendent hommage à Trouble T. Roy avec They Reminisce Over You (T.R.O.Y., considéré comme un classique du hip-hop[2].

En 1989, Heavy D participe à la chanson de Janet Jackson, Alright. Cette chanson ainsi que Rapture de Blondie, enregistrée en 1980, sont les premiers singles pop notables à faire participer un rappeur, ce qui mènera ainsi à de futures collaborations similaires[6]. La chanson atteint également le Billboard Hot 100[7].

En 1992, il participe au single de Michael Jackson Jam. Il se popularise encore plus en chantant le thème de la série télévisée In Living Color et aussi dans MADtv. Heavy D se concentre par la suite sur sa carrière d'acteur, puis revient dans le domaine musical avec l'album Nuttin' But Love. Après avoir joué dans Riff Raff à la Circle Repertory Company, Heavy D enregistre le tube Waterbed Hev[2].

Toujours membre d'Uptown Records, Myers tente de convaincre Andre Harrell d'engager Sean « Diddy » Combs. À cette période, Myers développe également le boys band Soul for Real, et en devient le producteur et auteur de leur album à succès, Candy Rain en 1995 [8]. Il devient ensuite vice-président senior chez Universal Music[9].

Il enfante une petite fille en 2000 pendant sa relation avec Antonia Lofaso, concurrente de la série américaine Top Chef[10].

DécèsModifier

Heavy D et Eddie F jouent aux BET Hip Hop Awards le . Il s'agit de leur première performance télévisée en 15 ans, et s'avère être la dernière d'Heavy D. Myers meurt le à l'âge de 44 ans[11]. Il est amené depuis Beverly Hills au Cedars-Sinai Medical Center[5]. La mort d'Heavy D est originellement rapportée par la presse comme liée à une pneumonie[12]. Un rapport d'autopsie, publié le , montre que le rappeur serait décédé d'une embolie pulmonaire[13]. D'autres rappeurs comme MC Hammer rendent hommage à Heavy D[14],[15].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

Albums d'Heavy D and the BoyzModifier

  • 1987 : Living Large
  • 1989 : Big Tyme
  • 1991 : Peaceful Journey
  • 1993 : Blue Funk
  • 1994 : Nuttin' But Love

CompilationsModifier

Clip vidéoModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Samuels, Anita M. (12 janvier 1996). Heavy D, the C.E.O. New York Times, (consulté le 25 mars 2012).
  2. a b et c allmusic Biography
  3. (en) « Heavy D Biography (1967-) », Filmreference.com (consulté le 8 novembre 2011).
  4. (en) Heavy D, Telegraph Obituary
  5. a et b (en) Jon Caramanica, « Heavy D, Smooth-Talking Hip-Hop Star, Dies at 44 », sur The New York Times, (consulté le 8 novembre 2011).
  6. (en) « Heavy D- The Overweight Lover to Notorious B.I.G. - DJsRock.com - Free Mixtapes – Hip Hop Website », DJ's Rock, (consulté le 16 avril 2014).
  7. (en) « Rapper Heavy D Dead at 44 », Billboard, (consulté le 16 avril 2014).
  8. T. Rees Shapiro, « Heavy D, hip-hop’s self-described ‘overweight lover,’ dies at 44 », The Washington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2011).
  9. Gerrick D. Kennedy et Nate Jackson, « Heavy D dies at 44; singer who shaped rap music », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2011).
  10. (en) « girl on guy 77: top chef all star antonia lofaso », sur girlonguy.net, (consulté le 28 octobre 2015).
  11. (en) « Heavy D died from a blood clot », (consulté le 28 octobre 2015).
  12. Sean Michaels, « Rapper and actor Heavy D dies aged 44 », The Guardian, Londres,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2011).
  13. Angel Jennings, « Heavy D died from blood clot, coroner finds », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2011).
  14. (en) « Mc Hammer | Tributes Pour In For Rapper Heavy D », Contactmusic.com (consulté le 17 octobre 2012).
  15. (en) Alanah Eriksen, « Heavy D dead: MC Hammer leads tributes for Now That We Found Love rapper | Mail Online », Dailymail, (consulté le 17 octobre 2012).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier