Havoise de Bretagne

Havoise de Bretagne
Illustration.
Titre
Duchesse de Bretagne
Avec Hoël II (1066-1072)
Prédécesseur Conan II
Successeur Hoël II
Alain IV
Comtesse titulaire de Rennes
Avec Hoël II (1066-1072)
Prédécesseur Conan II
Successeur Geoffroy Grenonat
Alain IV
Biographie
Dynastie Maison de Rennes
Date de naissance v. 1027
Lieu de naissance Rennes
Date de décès
Père Alain III de Bretagne
Mère Berthe de Blois
Fratrie Conan II de Bretagne
Geoffroy Grenonat (demi-frère)
Conjoint Hoël II de Bretagne
Enfants Alain IV Red crown.png
Mathias de Nantes
Benoît
Eudon
Adèle
Havoise
Hildeberge
Religion Catholicisme
Ducs de Bretagne

Havoise de Bretagne (v. 1027 - 1072) était la fille et héritière du duc Alain III de Bretagne et la sœur du duc Conan II de Bretagne.

BiographieModifier

Havoise était le deuxième enfant et la seule fille du duc Alain III de Bretagne et de son épouse Berthe de Blois. Son père mourut le tandis qu'il assiégeait un château rebelle dans les environs de Vimoutiers, en Normandie, peut-être empoisonné par les Normands eux-mêmes car Alain III était l'un des tuteurs depuis 1035 du jeune héritier du duché de Normandie, Guillaume le Conquérant.

Son fils Conan II lui succéda sous la tutelle de leur mère, Berthe de Blois, et la régence de leur oncle, le comte Éon Ier de Penthièvre. A la majorité de son fils, la duchesse Berthe se remaria avec le comte Hugues IV du Maine, fils aîné et unique héritier du comte Herbert Ier. Ce deuxième mariage avait été favorisé, comme le rapporte l'Actus Pontificum Cenomannis par l'évêque du Mans, Gervais de Château-du-Loir, afin de renforcer les liens entre les comtés du Maine et de Blois.

Havoise épousa le comte Hoël V de Cornouaille peu avant 1058 et lui apporta le titre de duc de Bretagne à la mort sans héritier légitime de son frère aîné Conan II, empoisonné le à son entrée dans le comté d'Anjou : la Maison de Rennes céda ainsi la place à la Maison de Cornouaille à la tête du duché[1]. Seul le comté de Rennes échappa à son autorité, ayant été saisi par un usurpateur, le comte Geoffroy Grenonat, un fils illégitime d’Alain III et donc demi-frère d'Havoise.

L'historiographie dispose de peu d'informations sur la vie d'Havoise si ce n'est que son époux, Hoël, exerça son autorité jure uxoris et continua à gouverner après la mort de sa femme, survenue en 1072, au nom de leur fils Alain IV. Leur deuxième fils, Matthias, hérita du comté de Nantes. A la mort de sa femme et malgré des débuts de règne paisibles, Hoël dut faire face entre 1075 et 1077 à une révolte des féodaux bretons menés par Geoffroy Boterel, fils d’Éon Ier de Penthièvre, Geoffroy Grenonat, Eudon Ier de Porhoët, des seigneurs de Haute-Bretagne mais aussi de son fief patrimonial de Cornouailles. Il mourut le 1084.

De leur union naquirent sept enfants :

  1. Alain Fergent, duc de Bretagne ;
  2. Mathias II, comte de Nantes ;
  3. Eudon ;
  4. Adèle II, abbesse de l’abbaye Saint-Georges de Rennes de 1085 à sa mort le .
  5. Havoise, connue par un acte du cartulaire de l’abbaye Saint-Georges de Rennes de 1085.
  6. Hildeberge, qui épousa Geoffroy de Mayenne ;
  7. Benoît.

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Morvan, Les Chevaliers bretons. Entre Plantagenets et Capétiens du milieu XIIe siècle au milieu du XIIIe siècle, Spézet, éditions Coop Breizh, (ISBN 9782843466700), p.252 Généalogie des ducs de Bretagne.