Haute-Souabe

La Haute-Souabe (en allemand Oberschwaben ou Schwäbisches Oberland) est une région d'Allemagne située dans les Länder du Bade-Wurtemberg et de Bavière[1]. Le nom fait référence à la zone comprise entre le Jura souabe, le lac de Constance et le Lech. Sa contrepartie est la Basse-Souabe (Niederschwaben), la région de Heilbronn.

Haute-Souabe (Oberschwaben)
Panneau de signalisation de la Route Baroque de Haute-Souabe

GéographieModifier

La région de Haute-Souabe est située dans le centre-sud de l'Allemagne, au sud-est du Bade-Wurtemberg et dans le sud-ouest de la région de la Souabe bavaroise.

La Haute-Souabe se trouve sur le plateau dit du Danube-Iller-Lech, également connu sous le nom de plateau souabe supérieur, ainsi que sur les grandes régions naturelles voisines. La frontière orientale de la Haute-Souabe est le Lech, au nord le Jura souabe est la frontière.

Parties de Haute-SouabeModifier

La Haute Souabe est généralement divisée en quatre domaines différents. Les limites sont fluides. Certaines zones sont attribuées à deux régions. Dans certains textes, la Souabe centrale et la Souabe orientale sont assimilées. Comme l'Allgäu a une bonne réputation dans le tourisme, la frontière s'est déplacée vers le nord au cours des dernières décennies[2].

  • Souabe de l'Ouest: La région située à l'ouest de l'Iller, au nord de l'Allgäu et au sud de la Souabe Jura.
  • Souabe centrale: Au nord de l'Allgäu.
  • Souabe de l'Est: Au nord-ouest et à l'ouest de la Souabe centrale.
  • Allgäu: La partie méridionale de la Haute-Souabe[2].

VillesModifier

Anciennes villes libres d'EmpireModifier

La Haute-Souabe est une région des anciennes villes libres impériales et princières.

Augsbourg, Bad Buchau, Biberach an der Riß, Donauwörth, Buchhorn (aujourd'hui Friedrichshafen), Konstanz, Isny, Kaufbeuren, Kempten, Leutkirch, Lindau, Pfullendorf, Memmingen, Ravensburg, Überlingen, Ulm, Wangen.

Autres villesModifier

Aulendorf, Bad Saulgau, Bad Schussenried, Bad Waldsee, Bad Wurzach, Dietenheim, Ehingen, Erbach, Illertissen, Immenstadt, Krumbach, Laupheim, Mindelheim, Neu-Ulm, Ochsenhausen, Riedlingen, Scheer, Sigmaringen, Tettnang, Vöhringen, Weingarten, Weißenhorn.

Notes et référencesModifier

  1. Brockhaus Enzyklopädie. 19. Auflage. Band 16, 1991, p. 72.
  2. a et b Günther Bradler: Die Landschaftsnamen Allgäu und Oberschwaben in geographischer und historischer Sicht. (= Göppinger Akademische Beiträge. Nr. 77). Verlag Alfred Kummerle, Göppingen 1973, (ISBN 3-87452-203-2).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier