Haut-Nkam

département de l'Ouest, Cameroun

Haut-Nkam
Haut-Nkam
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Préfecture Bafang
Démographie
Population 203 251 hab. (2001)
Densité 212 hab./km2
Géographie
Superficie 95 800 ha = 958 km2
Subdivisions
Arrondissements 7
Communes 7

Le Haut-Nkam est un département du Cameroun situé dans la région de l'Ouest. Son chef-lieu est Bafang.

SituationModifier

Le département s'étend au sud-ouest de la région Ouest du Cameroun, il est limitrophe de trois départements de la région Ouest et de deux départements de la région du Littoral.

Départements limitrophes du Haut-Nkam
Ménoua Hauts-Plateaux
Moungo   Ndé
Nkam

HistoireModifier

La subdivision de Bafang créée en 1935 dans la région Bamiléké devient le département du Haut-Nkam en novembre 1960[1].

ArrondissementsModifier

Le département compte 7 arrondissements[2] :

CommunesModifier

Le département est découpé en 7 communes[3],[4] :

COG Communes Chef-lieu Superficie
(km²)
Population
(2005)
OU0401 Bafang Bafang 106,9 29 821
OU0402 Bana Bana 114,3 10 254
OU0403 Bandja Bandja 213,5 30 931
OU0404 Kekem Kekem 129,1 31 542
OU0405 Banka Banka 120,8 25 290
OU0406 Banwa Banwa 107,7 11 693
OU0407 Bakou Bakou 176,8 5 255

PopulationModifier

La population est de 144 285 habitants en 2005 localisée à 44,6 % en zone urbaine, elle a un taux d'accroissement annuel de 0,28 % entre 1987 et 2005[5].

TourismeModifier

Dans le département se trouvent des chutes d'eau notables : celle de Bakassa (près de Bana), la chute Tūwū à Banka, les chutes de la Mouankeu (environ 40 m de haut) à côté de Bafang, et les chutes d'Ekom (environ 80 m de haut) qui ont servi de décor au film Greystoke, la légende de Tarzan de Hugh Hudson, avec Christophe Lambert.

ChefferiesModifier

Parmi les chefferies du département, se trouvent notamment Bana, Bakou, Badoumla, Banka, Banfeko, Bakoven, Fotouni, Fondjomekouet, etc.

Notes et référencesModifier

  1. Loi 60/70 du 30 novembre 1960
  2. Les arrondissements du Cameroun [1]
  3. Annuaire statistique du Cameroun. Recueil des séries d’informations statistiques sur les activités économiques, sociales, politiques et culturelles du pays jusqu’en 2013, édition 2013
  4. Thomas Brinkhoff, Citypopulation, Haut-Nkam
  5. Bureau Central des Recensements et des Études de Population, Institut National de la Statistique Cameroun

AnnexesModifier

SourcesModifier

  • Décret n°2007/115 du et décret n°2007/117 du

BibliographieModifier

  • François Marie Tchamda, Le Haut-Nkam et ses réalités, Nufi, Yaoundé, 1972, 68 p.

Liens externesModifier