Hassan Ibn Numan

Hassan Ibn Numan ou Hassan ibn al-Nu'man (en arabe : حسان بن النعمان الغساني; mort vers 700) est un gouverneur et émir omeyyade du Maghreb vers la fin du VIIe siècle, début du VIIIe siècle. Il est rattaché à la tribu arabe des Ghassanides.

Hassan Ibn Numan
Fonction
Gouverneur omeyyade d'Ifriqiya (d)
-
Zuhayr ibn Qays (en)
Biographie
Décès
Activité
Chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata

En 698, à la tête d'une armée de 140 000 hommes[réf. nécessaire] il conquiert l’exarchat de Carthage et finit par conquérir Carthage. Tunis et surtout Kairouan fondée à cette occasion prennent dès lors la place de Carthage en tant que centres régionaux[1]. La conquête de l’exarchat de Carthage marque la fin de l’influence romaine et byzantine en Afrique du Nord, et la montée de l’islam au Maghreb.

Selon l'historien al-Baladhuri, lorsque « Hassan ibn-an-Nu'man est devenu dirigeant [, il] a fait une incursion (Bataille de l'oued Nini) contre Kahina, la reine des Berbères. Il a été vaincu et occupa certains châteaux sur le territoire de Barkah (...). [Il] fit une autre incursion (Bataille de Tabarka), tua la reine et emmena en captivité de nombreux berbères qu'il envoya à Abd -Al-'Aziz.»[2]

La ville de Beni Hassen dans le gouvernorat de Monastir en Tunisie serait nommée d'après lui en raison du nombre de ses partisans qui s'y seraient établis[3].

RéférencesModifier

  1. Azedine Beschaouch, La Légende de Carthage, coll. « Découvertes Gallimard / Archéologie » (no 172), éd. Gallimard, Paris, 1993, p. 35
  2. (en) Al-Baladhuri (trad. Phillip Hitti), « Kitab Futuh al-Buldan », in « The origins of the islamic state », New-York, Faculty of political science of Columbia university, , 538 p. (lire en ligne), p. 360
  3. Salem Chouikh, Régénération urbaine du centre ville de Beni Hassen : mémoire d'architecture, Sidi Bou Saïd, École nationale d'architecture et d'urbanisme, , 147 p. (lire en ligne)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier