Harold Stirling Vanderbilt

entrepreneur américain

Harold Stirling Vanderbilt () était un membre de la célèbre famille américaine des Vanderbilt. Il fut un homme d'affaires dans le domaine des chemins de fer, un champion de navigation à voile et un champion au jeu de bridge.

Harold Stirling Vanderbilt
Harold vanderbilt time.jpg
Vanderbilt sur son Yacht Enterprise.
Fonction
Président
Université Vanderbilt
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Oakdale (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Formation
St. Mark's School (en)
Faculté de droit de HarvardVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
Gertrude Lewis Conaway Vanderbilt (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Eastover (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Harold Stirling Vanderbilt, surnommé Mike par la famille, est né à Oakdale dans l'État de New York. Il est le troisième enfant de William Kissam Vanderbilt et d'Alva Erskine Smith, et le frère de Consuelo et de William Kissam.

Harold Stirling Vanderbilt décède en 1970. Sa femme, décédée en 1978 à 77 ans, et lui sont enterrés au Saint Mary's Cemetery de Portsmouth dans l'État de Rhode Island.

Vie professionnelleModifier

Après des études dans des écoles privées, il rentre à Harvard d'où il sort diplômé en droit en 1910. Il rejoint alors la New York Central Railroad Company, la pièce centrale de l'empire ferroviaire dont son père est Président. Au décès de son père en 1920, Harold Vanderbilt hérite d'une fortune de plusieurs millions de dollars investis dans l'immobilier et dans le ferroviaire comme dans les sociétés Detroit, Toledo & Milwaukee Railroad Co., Genesee Falls Railway Co., Kanawha & Michigan Railway Co., Kanawha & West Virginia Railroad Co., New Jersey Junction Railroad, New York Central Railroad Company, New York Central & Hudson River Railroad Company, New York & Harlem Rail Road Co. et Pittsburgh & Lake Erie Rail Road Co. À la mort de son frère William en 1944, il devient le seul membre de la famille à être présent au conseil d'administration de la New York Central Railroad Company et ce jusque 1954.

Vie sportiveModifier

Harold Vanderbilt a une passion pour la pratique de la navigation à voile. Il remporte six King's Cups et cinq Astor Cups entre 1922 et 1938. En 1925, il construit en Floride une résidence de vacances à Palm Beach dénommée El Solano. En 1930, il remporte la Coupe de l'America à bord de son Classe J Enterprise[1]. Sa victoire est mise en première page du magazine Time. En 1934, alors que le bateau anglais Endeavour avait remporté les deux premières manches, Harold Vanderbilt gagne trois manches d'affilée avec son bateau Rainbow et gagne la coupe. Son épouse fut la première femme à participer comme membre d'un équipage lors d'une telle compétition de voile.

Jeu de bridgeModifier

Vanderbilt était aussi un joueur de cartes et en particulier de bridge.

Harold Stirling Vanderbilt a joué un rôle déterminant dans l'histoire du jeu en tant qu'inventeur du bridge-contrat[2] C'est en 1925, au cours d'une croisière à bord du SS Finland entre Los Angeles et La Havane, au cours de la traversée du canal de Panama, qu'il invente les nouvelles règles du jeu de bridge, et notamment il adopte le terme vulnérable pour désigner une situation où le joueur qui chute un contrat encourt une grosse pénalité.

Il remporte 3 fois la Coupe de l'America, en 1930, 1934 et 1937. Le Trophée Vanderbilt est l'un des 4 grands tournois de bridge américains annuels, créé en 1928 par Harold, qui l'a lui-même gagné en 1932 et en 1940.

Président d'universitéModifier

Harold Vanderbilt fut également pendant 13 ans le président de l'Université de Nashville dans le Tennessee. Celle-ci avait été sponsorisée par son grand-père Cornelius Vanderbilt.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Harold Vanderbilt, Enterprise : The Story of the Defense of the America's Cup in 1930, New York, Charles Scribner's Sons, , 230 p. (lire en ligne)
  2. V. Hotchkiss, bibliothécaire de l'Université Vanderbilt. Relaté dans BeBridge, # 925, janvier/février 2020, pp. 60-61

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Harold Vanderbilt, Enterprise : The Story of the Defense of the America's Cup in 1930, New York, Charles Scribner's Sons, , 230 p. (lire en ligne)
  • (en) Sailing World Hall of Fame, Sailing World Magazine. .
  • (en) Time Magazine. .

Liens externesModifier