Hargeisa

commune somalienne

Hargeisa
Hargeisa
Vue d'Hargeisa
Administration
Pays Drapeau du Somaliland Somaliland
Région Maroodi Jeex
Démographie
Population 800 000 hab. (2015)
Géographie
Coordonnées 9° 34′ nord, 44° 04′ est
Altitude Min. 1 250 m
Max. 1 400 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Somalie
Voir sur la carte administrative de Somalie
City locator 14.svg
Hargeisa
Géolocalisation sur la carte : Somalie
Voir sur la carte topographique de Somalie
City locator 14.svg
Hargeisa

Hargeisa (en somali : Hargeysa, en arabe: هرجيسا) est une ville située dans le nord-ouest de la Somalie. Deuxième plus grande ville de la Somalie, c'est aussi la capitale de la République du Somaliland, proclamée en 1991 et non reconnue par les instances internationales, la ville principale de la région de Woqooyi Galbeed et de son Berbera (district) principal[1].

GéographieModifier

La ville est située à 245 km au sud-sud-est de Djibouti, à 80 km à l'est de Djidjiga, à proximité de la frontière avec l'Éthiopie. Elle est à 1300 mètres d'altitude.

HistoireModifier

Hargeisa a succédé à Berbera comme capitale de la Somalie britannique (Somaliland) en 1941[2]. Elle l'est restée jusqu'en 1960, quand la colonie britannique a fusionné avec la Somalie italienne (Somalia) pour former la République de Somalie.

En 1988, le gouvernement du dictateur Siad Barré bombarda la ville, la détruisit à 90 %[3] et fit des milliers de morts.

Elle est devenue la capitale du Somaliland lorsque ce pays a proclamé son indépendance en [3].

Enseignement supérieurModifier

L’Université d'Hargeisa a été fondée en 2000.

CultureModifier

Hargeisa héberge depuis 2008 une foire internationale du livre[4],[3]. Organisé chaque été par Ayan Mahamoud et Jama Mussa Jama, l'événement est d'après Le Monde « l’un des rendez-vous les plus courus de la Corne de l’Afrique »[4], rassemblant près de 10 000 visiteurs[3]. Les organisateurs ont fondé en 2014 un centre culturel qui collecte des archives orales et écrites pour conserver la culture locale[3].

TransportsModifier

La ville est desservie par le transport aérien avec l'Aéroport d'Hargeisa.

Lieux de culteModifier

Parmi les lieux de culte, il y a principalement des mosquées musulmanes [5]. Il y a aussi des églises et des temples chrétiens : Église catholique, églises protestantes, églises évangéliques.

Personnalités liées à la villeModifier

  • Edna Adan Ismaïl (1937, -), ministre née à Hergeisa, fondatrice et directrice de la maternité Edna Adan dans cette ville.
  • Sahra Halgan (1972, -), chanteuse née à Hergeisa, et fondatrice d'un centre culturel à Hergeisa.

JumelageModifier

GalerieModifier

 
Panorama d'Hargeisa

Notes et référencesModifier

  1. http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/120228_OCHASom_Administrative_Map_Wooqoyi-Galbeed_Berbera_A3.pdf
  2. Britannica, Hargeysa, britannica.com, USA, consulté le 20 juillet 2019
  3. a b c d et e Ryan Lenora Brown, « Les livres du pays qui n'existait pas », Courrier International, no 1539,‎ , p. 46, traduit d'un article publié le 11 mars dans The Christian Science Monitor à Boston.
  4. a et b Élise Barthet, « L’étonnante Foire du livre du Somaliland, ce pays qui n’existe pas », lemonde.fr, (consulté le 5 mai 2020)
  5. Britannica, Somaliland, britannica.com, USA, consulté le 28 juillet 2019

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Marc-Antoine Pérouse de Montclos, Villes en guerre en Somalie : Mogadiscio et Hargeisa, CEPED, Paris, 2000, 65 p. (ISBN 2-87762-127-8)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  1. L'État est actuellement sous le contrôle des séparatistes et est revendiqué comme un État par la République fédérale de Somalie.