Ouvrir le menu principal

Hans von Obstfelder

général allemand

BiographieModifier

Il combat lors de la Première Guerre mondiale comme sous-lieutenant. Il est nommé Oberstleutnant (lieutenant-colonel) en 1930[1].

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il commande la 28. Infanterie-Division lors de la campagne de Pologne[1] puis prend le commandement du 24. Armeekorps qui participe à la campagne de France[1]. À la tête de cette unité, il participe à l'invasion de l'URSS et va combattre dans le Caucase[1]. En août 1944, il prend le commandement du 86. Armeekorps qui est alors stationné en Aquitaine[1]. Dès le débarquement de Normandie, cette unité rejoint la zone entre Caen et la Seine. Fin juillet 1944, elle s'oppose au 1st British Corps[1] lors de l'opération Goodwood lancée par les Alliés pour dégager Caen. Plus tard, il parvient à extraire les restes du 86. Korps dont la 21. Panzerdivision de la poche de Falaise[1]. À l'automne, il combat dans les Vosges à la tête de la 1. Armee[1]. Il commandera la 7. Armee pendant les 3 derniers mois de la guerre[1]. Il est fait prisonnier par les Américains en mai 1945[1].

Pendant sa période de captivité, de 1945 à 1947, il sert d'officier de liaison pour l'US Army[1].

Il meurt à Wiesbaden en décembre 1976 à 90 ans.

DécorationsModifier

Cette décoration avec ses grades supérieurs - les Feuilles de chêne et Glaives - sont attribuées pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

RéférencesModifier

Citations
  1. a b c d e f g h i j et k Claude Quétel (sous la direction de), Dictionnaire du débarquement, Rennes, éditions Ouest-France, , 725 p. (ISBN 978-2-7373-4826-6), p. 504
  2. Fellgiebel 2000, p. 328.
  3. Fellgiebel 2000, p. 69.
  4. Fellgiebel 2000, p. 46.
Source

Bibliographie
  • (de) Berger, Florian (2000). Mit Eichenlaub und Schwertern. Die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges. Wien, Autriche: Selbstverlag Florian Berger. (ISBN 3-9501307-0-5).
  • Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • Patzwall, Klaus D. and Scherzer, Veit. Das Deutsche Kreuz 1941 - 1945 Geschichte und Inhaber Band II. Norderstedt, Allemagne: Verlag Klaus D. Patzwall, 2001. (ISBN 3-931533-45-X).
  • Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes