Hans Baron

Hans Baron (Berlin, )[1] est un historien américano-allemand de la pensée politique et de la littérature de la Renaissance italienne.

Sa principale contribution à l'historiographie de la période est d'introduire en 1928 le terme d'« humanisme civique », désignant la majeure part, sinon la totalité du contenu du républicanisme classique[2].

Il a été bibliothécaire à la Newberry Library de Chicago, après avoir fui le nazisme[3].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. [http://www.americanancestors.org/PageDetail.aspx?recordId=63488866%7Cwork=Social Security Death Index|publisher=New Historic Genealogical Society|accessdate=17 mai 2011
  2. Stanford Encyclopedia of Philosophy; Anthony Grafton, New York Review of Books
  3. Patrick Gilli, « XVI. Le discours politique florentin à la Renaissance : autour de l'« humanisme civique » », dans Florence et la Toscane, XIVe-XIXe siècles : Les dynamiques d'un État italien, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », (ISBN 978-2-7535-2301-2, lire en ligne), p. 323–343

Liens externesModifier